Adam van Breen

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Patinage sur la rivière Amstel congelés (1611), huile sur panneau, 430 × 650 mm (16.9 × 25.6 in). National Gallery of Art.

Adam van Breen, né vraisemblablement à Amsterdam[1] vers 1585, mort après 1642 en Norvège, est un peintre néerlandais actif à La Haye de 1611 à 1640.

Appartenant à la même génération qu'Hendrick Avercamp et Arent Arentsz (dit Cabel), Adam van Breen contribue au succès des scènes d'hiver (« Wintertje ») d'origine flamande, évoquant des patineurs sur des canaux et des rivières gelés, dans un décor d'arbres et de maisons.

Biographie[modifier | modifier le code]

En 1611, à La Haye, Adam van Breen se marie avec Maria Gelle. L'année suivante, il s'inscrit à la guilde des peintres (Lukasgilde), et ce jusqu'en 1621. En 1624, il est à Christiana, puis en 1628, de nouveau à Amsterdam. En 1636, il retourne en Norvège, où il participe aux travaux de décorations du château d'Akershus.

Adam Van Breen a illustré en 1617 Les évolutions militaires du prince de Nassau.

Musées[modifier | modifier le code]

Historique du tableau du Louvre[modifier | modifier le code]

Grâce aux recherches de Jacques Foucart, ancien conservateur en chef du département des peintures flamandes et hollandaises du musée du Louvre, l'historique de ce tableau a pu être partiellement établi. Cette œuvre porte en effet le cachet de Wenzel Anton von Kaunitz-Rietberg, diplomate en poste aux Pays-Bas autrichiens[2]. Acquis par le musée du Louvre en 1909, d'une famille bordelaise, il était alors attribué à Hendrick Avercamp.

Anecdote[modifier | modifier le code]

Adolf Hitler possédait un tableau d'Adam van Breen, catalogué auparavant par Gelder sous le n° 29.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • L'étude fondamentale sur cet artiste reste l'article de J. v. Gelder, paru dans Oudheidig Jaarboek, I, n° 34, Leyde, 1932, p. 110 et suivantes.
  • M. C. de Kinkelder, notice parue dans le Kunstlerlexikon Saur, vol. 14, Leipzig, 1996.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Son acte de mariage le dit originaire de cette ville
  2. Le même cachet se trouve sur un portrait du Titien conservé à Paris au musée Jacquemart-André.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :