Adalbert de Magdebourg

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Adalbert de Magdebourg sur une gravure de 1830

Adalbert, premier archevêque de Magdebourg et apôtre des Slaves et des Russes, est né vers 910, probablement en Lorraine, et mort le 20 juin 981.

Biographie[modifier | modifier le code]

Vers 950 Adalbert travaille avec Brunon, archevêque de Cologne et frère cadet du roi Otton Ier. En 953, il est au service du roi. En 958 ou en 959, il entre au monastère bénédictin de Saint-Maximin de Trèves.

Sur la recommandation de l'archevêque Guillaume de Mayence, le roi Otton l'envoie en 961 diriger une mission évangélisatrice à Kiev, à la demande de la régente Olga, convertie à Constantinople en 957. Mais à Kiev, le fils d'Olga, Sviatoslav, qui est resté païen, prend le pouvoir. La mission est attaquée dès son entrée en Russie, des prêtres sont tués, et Adalbert échappe de peu à la mort. Il rentre à Mayence en 962 où il écrit la suite de la chronique universelle de Réginon de Prüm pour les années 907 à 967.

En 966 il est nommé par Otton Ier abbé de Wissembourg en Alsace. Il adopte la réforme monastique de l'abbaye de Gorze. En 967, il accompagne en Italie Otton, désormais empereur. Le pape Jean XIII confirme la fondation du diocèse de Magdebourg au synode de Ravenne en avril 967. Le 18 octobre 968, Adalbert devient le premier évêque titulaire du diocèse de Magdebourg avec le consentement du pape et de l'empereur, avec pour mission d'évangéliser les Slaves au-delà de l'Elbe[1].

Il fonde en 968 une école cathédrale dans son diocèse, où étudie à partir de 972 le futur Adalbert de Prague.

À sa mort, le 20 juin 981, il est inhumé dans la cathédrale de Magdebourg. Plus tard, il est canonisé. Sa fête est célébrée le 20 juin.

Sources[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]