Adalberge de Lombardie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Adalberge de Lombardie (VIIIe siècle) est une noble italienne, belle-sœur de Charlemagne et fille de Didier de Lombardie et de Ansia[1],[2].

Son père arrange un mariage stratégique avec Arigis II de Bénévent afin de consolider son pouvoir en Italie[3].

Après que le royaume des Lombards tombe sous Charlemagne, le reste de sa famille fuit et est bannie dans des monastères. L'époux d'Adalberge résiste jusqu'en 787 alors qu'il fait la paix, mais refuse un traité qui lui ferait céder des terres, avec l'appui d'Adalberge et des Byzantins[4].

De retour d'exil, leur fils, Grimoald III de Bénévent, prend le côté de Charlemagne et défait les Byzantins [5].

Références[modifier | modifier le code]

  1. Reardon, Wendy J. The Deaths of the Popes. Comprehensive Accounts Including Funerals, Burial Places and Epitaphs. McFarland. p. 59.
  2. Ghisalberti, Alberto M. Dizionario Biografico degli Italiani: III Ammirato – Arcoleo. Rome, 1961.
  3. (de) Hartmann: Geschichte Italiens im Mittelalter. Band II, Teil 2, Perthes, Gotha 1903, S. 210ff.
  4. Noble, T. F. X. (1984). The Republic of St. Peter: the Birth of the Papal State, 680–825. Philadelphia.
  5. King, P. D. (1987): Charlemagne: Translated Sources