Adages

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Édition des Adages d'Alde l'Ancien, Venise, 1508.

Les Adages (latin Adagia) sont un recueil d'adages grecs et latins, compilés par Érasme, célèbre humaniste hollandais de la Renaissance, accompagnés d'un bref commentaire. La première édition est publiée sous le titre Collecteana Adagiorum à Paris en 1500. Devant son succès, 16 éditions paraissent du vivant d'Érasme qui les augmente à dix reprises (de 820 adages en 1500 à 4 151 en 1536 dans l'édition de Bâle)[1]. L'ouvrage en tant que trésor de la sagesse antique s'appliquant à la vie moderne reste un best seller tout au long du XVIe siècle, jusqu'à sa mise à l'Index en 1559 par le concile de Trente qui le juge trop subversif[2].

Principaux auteurs cités[modifier | modifier le code]

Auteur Nombre de citations[3]
Cicéron
892
Homère
666
Plutarque
618
Aristophane
596
Horace
475
Plautus
475
Plaute
428
Souda
392
Athénée
356
Lucien de Samosate
335
Aristote
304
Pline l'Ancien
287
Tite Live
257
Virgile
229

Quelques adages célèbres[modifier | modifier le code]

Les adages les plus célèbres sont[4],[5] : « au royaume des aveugles, les borgnes sont rois » (« In regione caecorum, rex est luscus »), « juste ce qu'il faut » (« Ne quid nimis »), « l'habit fait l'homme » (« vestis virum facit »), « qu'ils me haïssent pourvu qu'ils me craignent » (« oderint, dum metuant »), « c'est toujours la même chanson » (« cantilenam eandem canis »), « vivre au jour le jour » (« in diem vivere »), « avoir un pied dans la tombe » (« alterum pedem in cymba Charontis habere », littéralement « avoir l'autre pied dans la barque de Charon »), « ravages du temps » (« vitiat lapidem longum tempus », littéralement « longueur du temps ronge la pierre »), « laisser la proie pour l'ombre », « en son âme et conscience », « l'habitude est une seconde nature », « décrocher la lune », « quand on parle du loup » (« lupus in fabula »), « très peu pour moi », « voter avec les pieds », « aussitôt dit, aussitôt fait », « aide-toi le ciel t'aidera », « soigner le mal par le mal », « connais-toi toi-même » (« Nosce te ipsum »), « être dans le même bateau » (« In eadem es navi »), « vivre au jour le jour » (« in diem vivere »), « bon gré, mal gré » (« Nolens, volens »), « tant qu’il y a de la vie, il y a de l’espoir », « tondre un chauve », etc.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Jean-Claude Margolin, Neuf années de bibliographie érasmienne, 1962-1970, Vrin,‎ 1977, p. 289
  2. Jacques Chomarat, André Godin, Jean Claude Margolin, Actes du Colloque international Erasme, Librairie Droz,‎ 1990, p. 337
  3. (en) Margaret Mann Phillips, The Adages of Erasmus. A Study with Translations,‎ 1964, p. 393-403
  4. Alain Garrigou, « Erasme en 4 151 adages », sur Le Monde diplomatique,‎ juin 2012
  5. Table des adages

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]