Ad Reinhardt

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Reinhardt.

Adolph Dietrich Friedrich Reinhardt (« Ad » Reinhardt), né le et décédé le , est un peintre et un auteur théorique américain, précurseur de l'art conceptuel et de l'art minimal. Il fut également un critique de l'expressionnisme abstrait.

Biographie[modifier | modifier le code]

Reinhardt est né à Buffalo (New York). Il a étudié l'histoire de l'art à l'Université Columbia avec Meyer Schapiro. Il se lia d’amitié avec Robert Lax et Thomas Merton et il est intéressant de voir comment ces trois artistes ont développé dans différentes directions le même concept de simplicité. Reinhardt a continué à étudier la peinture à New York avec Karl Holty et Francis Criss à l’American Artists School, puis à la National Academy of Design avec Karl Anderson.

En 1936, il fut employé par le Federal Art Project, une des branches du Works Progress Administration mis en place durant la Grande Dépression, et il est vite devenu un membre du groupe des American Abstract Artists (en) (AAA).

Après avoir achevé ses études à l’Institute of Fine Arts de l’Université de New York, Reinhardt est devenu professeur au Brooklyn College puis à la California School of Fine Arts à San Francisco, à l’Université du Wyoming, à l’Université Yale et au Hunter College de New York.

Œuvres[modifier | modifier le code]

Dès ses premières toiles, Reinhardt tourne le dos à la figuration, mais cette première abstraction va se radicaliser au cours de sa carrière et l’évolution de son œuvre montre un éloignement progressif et constant de toute référence au monde extérieur. De compositions avec des formes géométriques dans les années 1940, son travail progresse dans les années 1950 vers des toiles peintes dans différentes nuances de la même couleur (rouge, bleu, blanc). Enfin, dans les années 1960, il commence les peintures dites « noires » qu’il peindra jusqu’à la fin de sa vie et pour lesquelles il est plus particulièrement connu : des toiles qui semblent à première vue être simplement peintes en noir et sont en fait composées de subtiles nuances de noir. Parmi de nombreuses suggestions, ces peintures posent la question de l’existence de l'absolu.

Son engagement en faveur de l’art abstrait le conduit à adhérer, dès sa création, à l’AAA (American Abstract Artists), une association à la fois organisatrice d’expositions et éditrice.

Au début des années 1950, sa peinture se radicalise. Il réduit sa palette à une seule couleur par toile, puis, en 1953, n’utilise plus qu’une peinture sombre, proche du noir. À partir de 1960, et ce jusqu’à sa mort, il peint les Ultimate Paintings, des toiles de même format, aux valeurs très proches, presque ton sur ton, qui laissent à peine entrevoir un motif. Ce sont, selon Ad Reinhardt « les dernières peintures que l’on peut peindre », des peintures qui frôlent sans cesse l’extrême limite au-delà de laquelle l’œuvre n’existe plus, ce qu’on a pu appeler le Hard Edge Painting, une abstraction géométrique d’une extrême radicalité.

Écrits[modifier | modifier le code]

Ses écrits contiennent des commentaires intéressants sur son propre travail et le travail de ses contemporains. Son esprit concis, ses mises au point pertinentes et son abstraction rendent leurs lectures intéressantes même pour ceux qui n'ont pas vu ses peintures.

L'un de ses principaux textes est intitulé The Next Revolution in Art (La prochaine révolution dans l'art) : "Tout progrès et tout changement en art vont vers l'unique fin de l'art en tant qu'art-en-tant-qu'art". Les textes ont été publiés sous le titre Art-as-Art (l'art en tant qu'art).

Comme ses peintures, ses écrits demeurent controversés des décennies après leur publication.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]