Ad-Dakhla

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Ad-Dakhla (oasis d'Égypte))
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Dakhla.
Ad-Dakhla
الداخلة
Un des villages de l'oasis
Un des villages de l'oasis
Administration
Pays Drapeau de l'Égypte Égypte
Gouvernorat Nouvelle-Vallée
Démographie
Population 75 000 hab. (2002)
Densité 38 hab./km2
Géographie
Coordonnées 25° 30′ 50″ N 29° 00′ 39″ E / 25.5138, 29.010825° 30′ 50″ Nord 29° 00′ 39″ Est / 25.5138, 29.0108  
Superficie 200 000 ha = 2 000 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Égypte

Voir la carte administrative d'Égypte
City locator 14.svg
Ad-Dakhla

Géolocalisation sur la carte : Égypte

Voir la carte topographique d'Égypte
City locator 14.svg
Ad-Dakhla

L'oasis d’Al-Dakhla est une des sept oasis[réf. nécessaire] située dans le désert égyptien à 111 mètres d‘altitude. Elle est située à 350 km de la vallée du Nil, entre les oasis d'Al-Farafra et de Kharga. L'oasis mesure environ 80 km d'est en ouest et environ 25 km du nord au sud.

La ville compte environ 4 000 habitants, principalement bédouins. C'est une ville très pittoresque, symbole de la tradition des oasis égyptiennes.

Carte des principaux oasis d’Égypte.

Histoire[modifier | modifier le code]

Préhistoire[modifier | modifier le code]

L'histoire humaine de cette oasis a commencé au cours du pléistocène ; des tribus nomades y étaient installées, alors que le Sahara était plus humide, permettant d'avoir accès à des lacs et des marais. Toutefois, les spécialistes pensent que des chasseurs-cueilleurs nomades ont commencé à s'installer presque en permanence dans l'oasis de Dakhla au cours de la période de l'holocène (il y a environ 12 000 ans). Mais il y a environ 6 000 ans, l'ensemble du Sahara est devenu plus sec, avec une évolution progressive vers une hyper-aridité (moins de 50 mm de pluie par an). En fait, le climat plus sec ne veut pas dire qu'il n'y a plus d'eau dans ce qui est maintenant connu comme étant le désert occidental. Le sud du désert Libyque est le plus important approvisionnement en eau souterraine dans le monde, et les premiers habitants de l'oasis de Dakhla ont eu accès à des sources d'eau de surface.

Période pharaonique[modifier | modifier le code]

Les premiers contacts entre le pouvoir pharaonique et l'oasis ont commencé autour de -2550. Cf. nécropole de Balat sous la VIe dynastie.

Après 1800[modifier | modifier le code]

Sir Archibald Edmonstone (en) est le premier voyageur européen à trouver l'oasis de Dakhla, au cours de l'année 1819. Il a été suivi par plusieurs autres premiers voyageurs, mais ce n'est pas avant 1908 que le premier égyptologue, Herbert Winlock, a visité Dakhla et a relevé ses monuments, dont certains de manière systématique. Dans les années 1950, des études détaillées ont été réalisées par Ahmed Fakhry, et à la fin des années 1970, une expédition de l'Institut français d'archéologie orientale et du « projet de l'oasis de Dakhla »[1], a commencé des études détaillées dans l'oasis.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Dakhleh Oasis Project, Monash University, 2005

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Frank Bliss, Artisanat et artisanat d’art dans les oasis du désert occidental égyptien., Köln, Veröffentlichungen des Frobenius-Instituts,‎ 1998
  • (de) Frank Bliss, Wirtschaftlicher und sozialer Wandel im „Neuen Tal“ Ägyptens. Über die Auswirkungen ägyptischer Regionalentwicklungspolitik in den Oasen der Westlichen Wüste, Politischer Arbeitskreis Schulen,‎ 1989
  • (en) Ahmed Fakhry, The Oases of Egypt, vol. I : Siwa Oasis, Le Caire, American University in Cairo Press
  • (en) Ahmed Fakhry, The Oases of Egypt, vol. II : Bahriyah and Farafra Oases, Le Caire, Univ. in Cairo Press
  • (en) L. Giddy, Egyptian Oases : Bahariya, Dakhla, Farafra and Kharga during Pharaonic Times, Warminster, Aris & Philips,‎ 1987
  • (en) R. Jackson, At Empire’s Edge : Exploring Rome’s Egyptian Frontier, New Haven et Londres, Yale University Press,‎ 2002
  • (en) H. Thurston, Island of the Blessed : the Secrets of Egypt’s Everlasting Oasis, Toronto, Doubleday,‎ 2003
  • (en) C. Vivian, The Western Desert of Egypt : an explorer’s handbook, Le Caire, AUC Press,‎ 2000
  • G. Wagner, Les oasis d’Égypte à l’époque grecque, romaine et byzantine, d’après les documents grecs, Le Caire, Recherches de papyrologie et d’épigraphie grecques,‎ 1987

Lien externe[modifier | modifier le code]