Adénylate kinase

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Adénylate kinase

Structure 3D de l'adénylate kinase en complexe avec la bis(adenosine)téraphosphate (ADP-ADP)
Structure 3D de l'adénylate kinase en complexe avec la bis(adenosine)téraphosphate (ADP-ADP)

Caractéristiques générales
Locus 9q34.1
Symbole AK1
Homo sapiens
Entrez 203
OMIM 103000
PDB 2c95
RefSeq NM_000476
UniProt P00568
Nomenclature EC 2.7.4.3

GeneCards
Consulter cette protéine sur HUGO pour accéder aux autres bases de données.


L'adénylate kinase (ADK ou encore myokinase) est une enzyme de type phosphotransférase qui catalyse l'interconversion des nucléotides de l'adénine (ATP, ADP et AMP) et qui joue un rôle important dans l'homéostasie énergétique cellulaire. Elle catalyse la réaction :

L'équilibre dans le sens écrit (gauche à droite) est de 0,44. L'enthalpie libre standard de la réaction ΔGo est proche de 0.

Isoformes[modifier | modifier le code]

Chez les mammifères, au moins trois isoforme ont été identifiées, et chez l'homme cinq allèles sont connus. La plus vieille forme est été trouvée chez d'autres formes de vies, à l'exception des Archées. Chez l'homme elle est présente dans tout type de tissus. Une mutation du gène AK1 induit une déficience en adénylate kinase conduisant à une forme d'anémie hémolytique[1],[2].

Taux d'ATP[modifier | modifier le code]

Dans différentes espèces vertébrées ou invertébrées, la concentration de l'ATP dans les muscles est 7 à 10 fois supérieure à celle de l'ADP, et 100 fois supérieure à celle de l'AMP[3].

Le taux de phosphorylation oxydative est contrôlé par la disponibilité en ADP. Ainsi, les mitochondries, essaient de garder un taux d'ATP très élevé à cause de l'action de l'adénylate kinase et afin de contrôler la phosphorylation oxydative.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. PROSITE: Adenylat-Kinasen
  2. UniProt : P00568
  3. Beis I., and Newsholme E. A. (1975). The contents of adenine nucleotides, phosphagens and some glycolytic intermediates in resting muscles from vertebrates and invertebrates. Biochem J 152, 23-32.