Adénocarcinome

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Adenocarcinoma, NOS
Classification et ressources externes
Adenocarcinoma on pap test 1.jpg
étude au microscope d'un adénocarcinome révélant des vacuoles contenant de la mucine. Coloration de Papanicolaou..
CIM-9 151.0, 182.0
ICD-O : M8140/3
MeSH D000230
Wikipédia ne donne pas de conseils médicaux Mise en garde médicale
Adénocarcinome, hautement différencié, au niveau du rectum.

Un adénocarcinome est une tumeur maligne développée aux dépens d'un épithélium glandulaire. Le terme est à distinguer de celui d'adénome qui désigne une tumeur bénigne développée aux dépens d'un épithélium glandulaire. En pratique, une tumeur est reconnue comme adénocarcinome lorsque son analyse microscopique anatomo-pathologique démontre un aspect de glande (tubes glandulaires) ou la présence de sécrétions mucineuses (muco-sécrétions).

Étymologie[modifier | modifier le code]

Le terme adénocarcinome vient du grec adeno- (qui se rapporte à une glande) et de carcinome, qui désigne un cancer qui s'est développé dans les cellules épithéliales.

Types[modifier | modifier le code]

Ils ont pour origine soit des glandes (sein, prostate, thyroïde, pancréas, ovaire, rein, foie) soit des muqueuses glandulaires (bronches, œsophage, estomac, côlon, l'anus, endomètre, etc.).

Il s'agit de la variété histologique la plus fréquemment rencontrée en cancérologie humaine : hors poumons, ils représentent environ 95 % des tumeurs malignes d'organe.

Suivant leurs aspects, ils peuvent être des cystadénomes ou des cystadénocarcinomes.

Ils peuvent d'abord se présenter comme un simple adénome (une tumeur glandulaire bénigne).

Différenciation[modifier | modifier le code]

Les adénocarcinomes peuvent être :

  • Bien différenciés : constitués de glandes individualisées proches des cellules normales ;
  • Moyennement différenciés : structures polyadénoïdes avec souvent de grandes variations au sein de la même tumeur ;
  • Peu différenciés : des examens complémentaires permettent d’affirmer la nature épithéliale de la tumeur, mais la différenciation épidermoïde ou glandulaire ne peut être précisée. L'étude au microscope trouve de rares lumières glandulaires ou seulement une mucosécrétion intracellulaire.

Classifications[modifier | modifier le code]

Différents systèmes sont utilisés suivant la nature de la tumeur.

La classifications des tumeurs fait souvent intervenir l'histologie sous forme de grades :

  • grade I : tumeur très différenciée
  • grade II : tumeur moyennement différenciée
  • grade III : tumeur totalement indifférenciée

Le système TNM permet de classer chaque type de tumeur suivant son évolution ou sa malignité avec les critères :

  • T = taille de la tumeur primaire
  • N = atteinte éventuelle des ganglions lymphatiques : adénopathies (« Nodes » en anglais)
  • M = présence éventuelle de métastases

La combinaison de ces critères permet d'établir des pronostics d'évolution et d'orienter les traitements.

Notes et références[modifier | modifier le code]