Adèle d'Affry

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Adèle d'Affry, duchesse de Castiglione Colonna, connue sous le pseudonyme de Marcello, née le 6 juillet 1836 à Fribourg et morte le 16 juillet 1879 à Castellammare di Stabia, est une sculptrice suisse.

Biographie[modifier | modifier le code]

Chef abyssin (1870), New York, Dahesh Museum of Art.

Adèle d´Affry est issue d'une famille suisse noble comptant de nombreuses figures politiques et militaires - son grand-père étant Charles-Philippe d’Affry, officier fribourgeois qui servit la France sous l'Ancien Régime, le Premier Empire et la Restauration. Admise dans l'atelier du sculpteur Heinrich Max Imhof (1795-1869), Adèle d´Affry se marie en 1856 à Carlo Colonna, duc de Castiglione-Altibrandti. Quelques mois plus tard, son mari meurt de la fièvre typhoïde à Paris et Adèle, duchesse de Colonna, regagne la Suisse.

Elle retourne ensuite à l'atelier d'Imhof, à Rome. Dès les années 1860, elle connaît le succès sous le pseudonyme de « Marcello ». Elle expose trois sculptures sous ce nom au Salon de Paris de 1863. Durant cette période, elle voyage beaucoup entre l'Angleterre, la France, l'Allemagne, l'Italie, l'Espagne et la Suisse (1868) en compagnie de Regnault et Georges Clairin. Marcello devient alors célèbre et expose fréquemment à Londres et Paris. Entre 1869 et 1870 elle réside à Rome.

Elle se lie d'amitié avec des personnalités politiques comme Adolphe Thiers, mais sera reçue également à la cour impériale. Parmi les artistes, elle fut très proche de Jean-Baptiste Carpeaux et du sculpteur Auguste Clésinger avec qui elle aura des relations plus tendues.

Marcello continua de sculpter pendant les années 1870, mais se mit également à peindre. Souffrant de tuberculose sur la fin de sa vie, elle abandonna progressivement la sculpture pour la peinture. Elle fit des cures à Cauterets, Aix-les-Bains, ainsi qu'en Italie. Elle entretint des relations amicales avec Prosper Mérimée, Ernest Hébert, Henri Regnault, Mariano Fortuny, Charles Gounod et Frantz Liszt. Elle entretint une relation amicale avec Berthe Morisot dont elle fera plusieurs portraits.

Ses œuvres sont conservées au musée d'art et d'histoire de Fribourg, au musée d'Orsay à Paris, au Philadelphia Museum of Art de Pennsylvanie et au Dahesh Museum of Art de New York. Marcello reste connue pour sa sculpture en bronze de la Pythie qui orne l'Opéra de Paris.

Elle repose à Givisiez, à l'ombre de la colonne mortuaire qu'elle avait elle-même sculptée.

Collections publiques[modifier | modifier le code]

Peintures[modifier | modifier le code]

Sculptures[modifier | modifier le code]

Salons[modifier | modifier le code]

Expositions[modifier | modifier le code]

Hommages[modifier | modifier le code]

La Fondation Marcello, créée en 1963 à Fribourg en Suisse, a pour but de conserver et promouvoir sa mémoire et son œuvre.

Iconographie[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Dictionnaire Bénézit
  • Odette d'Alcantara, Marcello : Adèle d'Affry, Duchesse Castiglione-Colonna, 1836–1879, sa vie, son oeuvre, sa pensée et ses amis, Genève, Éditions générales, 1961

Notes et références[modifier | modifier le code]


Liens externes[modifier | modifier le code]