Adèle Hugo

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Hugo.

Adèle Hugo (née à Paris, [1] - décédée à Suresnes le ), est le cinquième enfant et la seconde fille de Victor Hugo et d'Adèle Foucher (appelée aussi Adèle Hugo), la seule qui survivra à son illustre père mais dont l'état mental, très tôt défaillant, lui vaudra, à partir de 1872, de longues années en maison de santé.

Biographie[modifier | modifier le code]

Belle et remarquablement douée pour le piano, elle est comme tous les membres de sa famille marquée par la mort accidentelle et prématurée de sa sœur Léopoldine en 1843.

En 1852, elle suit son père en exil à Guernesey mais victime d'une dépression, elle doit se soigner en France en 1858.

Au cours d'un voyage en Angleterre en 1861, elle rencontre le lieutenant Alfred Pinson dont elle tombe éperdument amoureuse : se considérant comme sa fiancée, elle refuse ainsi plusieurs demandes en mariage. Cet amour n'est pas payé de retour. Elle espère retrouver l'officier à Halifax au Canada où il a été affecté, mais à son arrivée en 1866, elle y apprend son mariage. Elle reste dans ce pays, sombre peu à peu dans la folie, son père subvenant à ses besoins.

Après un séjour à la Barbade, elle rentre en France en 1872 et son père la place chez le docteur Allix, ami de la famille puis doit la faire interner dans un hôpital psychiatrique à Saint-Mandé. Elle est notamment soignée par le docteur Auguste Axenfeld. Après la mort de son père, elle est internée à l'hôpital de Suresnes où elle terminera sa vie pendant la Première Guerre mondiale.

Son oncle, Eugène Hugo (1800-1837), malgré des débuts littéraires prometteurs, avait aussi fini par sombrer dans la folie.

En 2003, Henri Gourdin a écrit la biographie, Adèle, l'autre fille de Victor Hugo, à partir d'une relecture du journal d'Adèle (six mille pages connues).

Adèle Hugo repose au cimetière de Villequier, aux côtés de sa mère et de sa sœur Léopoldine.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Adèle Foucher Hugo, Victor Hugo raconté par un témoin de sa vie, Lacroix, Bruxelles, 1863.
  • Jean Hugo, Le regard de la mémoire, Actes Sud, Arles, 1983.
  • Jean Hugo, Carnets 1946-1984, Actes Sud, Arles, 1984.
  • Henri Guillemin, L’engloutie : Adèle, fille de Victor Hugo, 1830-1915, Seuil, Paris, 1985.
  • Leslie Smith-Dow, Adèle Hugo, La Misérable, Trad Hélène Filion. Éditions d’Acadie. 1996.
  • Frances Vernor Guille, Le journal d’Adèle Hugo, Volumes 1 à 4, Paris, Minard, 1968 à 2002.
  • Henri Gourdin, Adèle, l’autre fille de Victor Hugo, Ramsay, Paris, 2003.

Filmographie[modifier | modifier le code]

En 1975, François Truffaut a tiré de sa vie un film, L'Histoire d'Adèle H., avec Isabelle Adjani dans le rôle-titre.

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Certains biographes comme Annette Rosa (Victor Hugo ou l'éclat d'un siècle) ou André Maurois (Olympio ou la Vie de Victor Hugo, Hachette, 1954, p. 189) donnent la date du 28 juillet tandis que d'autres, comme Henri Gourdin (Adèle, l'autre fille de Victor Hugo p 35) ou Auguste Rey (Villégiature de la famille Hugo à Saint Prix in La revue de l'histoire de versailles et de Seine et Oise (1906), p 129) tiennent pour la date du 24 août.

Articles connexes[modifier | modifier le code]