Active Denial System

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir ADS.

L'Active Denial System (ADS) est un système d'armes non létales à énergie dirigée développé pour l'armée américaine par Raytheon. C'est un puissant émetteur d'ondes millimétriques utilisé pour disperser une foule (the goodbye effect[1]).

Fonctionnement[modifier | modifier le code]

Humvee équipé d'un ADS.

L'ADS émet un faisceau d'onde électromagnétique d'une fréquence de 95 GHz vers un sujet. Quand les ondes touchent la peau, l'énergie des ondes se transforme en chaleur au contact des molécules d'eau de la peau. Une impulsion de 2 secondes porterait la peau jusqu'à une température d'environ 55 °C, causant une intense sensation de brûlure très douloureuse. Il faudrait une exposition au faisceau de 250 secondes pour brûler la peau[réf. nécessaire].

Histoire[modifier | modifier le code]

  • L'ADS a été développé en secret pendant 10 ans au coût de 40 millions de dollars américains. Son existence a été révélée en 2001, mais la plupart des détails sur les effets de l'ADS sur les humains restent classifiés[1].
  • Le 22 septembre 2004, Raytheon a obtenu une licence de la FCC pour faire une démonstration de la technologie aux forces de sécurité, aux militaires et aux organismes de sécurité[2]

« Communications and Power Industries (CPI), Palto Alto [sic], Calif., is being awarded a $6,377,762 costs-reimbursement, cost-plus fixed-price contract. The contractor shall design, build, test, and delivery a two to 2.5 megawatt, high efficiency, continuous wave (CW) 95 gigahertz millimeter wave source system. The contractor shall perform extensive modeling, simulation, experiments, and testing to the maximum capabilities of their facilities (which shall no less than one megawatt peak RF output) that will ascertain the final CW capabilities of the source. The contractor also shall provide input for the requirements for the government’s test stand, which will serve as a full power facility in the future. At this time, $900,000 of the funds has been obliged. This work will be complete by January 2009. Negotiations were completed September 2004. The Air Force Research Laboratory, Kirtland Air Force Base, New Mexico, is the contracting activity (FA9451-04-C-0298). »

  • En janvier 2007, une première unité de l'USAF est équipée de cet appareil[4].
  • En juillet 2010, l'ADS a été déployé en Afghanistan, mais n'a pas été mis en service[5].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b « Wired News: Say Hello to the Goodbye Weapon »,‎ 5 décembre 2009
  2. « Active Denial System: A Nonlethal 'Counter-Personnel Energy Weapon' », Why War?.com,‎ 22 septembre (consulté en 15 août 2006)
  3. « Contracts for October 4, 2004 », U.S. Department of Defense,‎ 4 octobre (consulté en 15 août 2006)
  4. Vehicle-Mounted Active Denial System (V-MADS)
  5. (en) Noah Shachtman, « U.S. Testing Pain Ray in Afghanistan (Updated Again) », Wired,‎ 19 juin 2010 (lire en ligne)

Liens externes[modifier | modifier le code]

En français
En anglais