Acrotatos (roi)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Acrotatos.

Acrotatos (en grec ancien Ἀκρότατος / Akrótatos), est roi agiade de Sparte de 265 à 262 av. J.-C. environ.

Acrotatos est le fils d'Aréos Ier et le petit-fils du prince Acrotatos. La jeune Chilonis, épouse de son oncle Cléonyme, quitte pour lui son vieux mari – apparemment avec l'approbation du public, qui l'incite à donner naissance avec elle à des enfants courageux[1]. Ce revers familial, et le fait qu'Areus lui ait été préféré pour le trône, poussent Cléonyme à faire venir Pyrrhos d'Épire en Laconie en 272 av. J.-C. Areus étant alors en expédition en Crète, Acrotatos parvient à repousser Pyrrhos[2]. Il succède à son père en 265 av. J.-C.

Il meurt dans une bataille qui l'oppose à Aristodème de Mégalopolis[3] et dont la date exacte n'est pas connue avec précision. Elle se situe soit en 262 av. J.-C., à la fin de la Guerre chrémonidéenne, soit quelques années plus tard. Son fils posthume Aréos II lui succède[3].

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Plutarque, Vie de Pyrrhus, 28, 6.
  2. Plutarque, Vies parallèles [détail des éditions] [lire en ligne], Pyrrhos, 26-28.
  3. a et b Plutarque, Vie d'Agis, 3, 3.