Acqueville (Manche)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Acqueville.
Acqueville
L'Église Notre-Dame
L'Église Notre-Dame
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Basse-Normandie
Département Manche
Arrondissement Cherbourg
Canton Beaumont-Hague
Intercommunalité Communauté de communes de la Hague
Maire
Mandat
Antoine Digard
2014-2020
Code postal 50440
Code commune 50001
Démographie
Gentilé Acquevillais
Population
municipale
657 hab. (2011)
Densité 113 hab./km2
Géographie
Coordonnées 49° 36′ 37″ N 1° 44′ 53″ O / 49.6102777778, -1.74805555556 ()49° 36′ 37″ Nord 1° 44′ 53″ Ouest / 49.6102777778, -1.74805555556 ()  
Altitude Min. 72 m – Max. 178 m
Superficie 5,79 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Manche

Voir sur la carte administrative de Manche
City locator 14.svg
Acqueville

Géolocalisation sur la carte : Manche

Voir sur la carte topographique de Manche
City locator 14.svg
Acqueville

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Acqueville

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Acqueville

Acqueville (prononcer /akvil/) est une commune française, située dans le département de la Manche en région Basse-Normandie, peuplée de 657 habitants[Note 1] (les Acquevillais).

Géographie[modifier | modifier le code]

Lieux-dits[modifier | modifier le code]

La commune se compose d'un bourg principal (Acqueville) et de plusieurs écarts : les Noës de Haut, les Noës, la Croix aux Rois, les Héleines, les Douets, Hameau Bigot, Froide Rue, la Belangerie, Hameau Paisant, l'Église, Hameau Voisin, Hameau Voisin de Bas, le Manoir, la Croix Moulin, la Bénignerie, Hameau Boivin, le Hutrel, Hameau Guerrier, le Lieu au Franc, la Hougue, le Carrefour des Pelles, l'Eupiquet, la Pole, Hameau Avoine, l'Angleterre.

Hydrologie[modifier | modifier le code]

La commune est traversée par le Ruisseau des Noës.

Elle est bordée à l'ouest par le Néretz, ce ruisseau prend source à Fontaine-au-Friche, il sépare Acqueville de Vasteville.

On y trouve aussi la source des Berthelines positionnée à 300 mètres du bourg.

Paysage[modifier | modifier le code]

Très peu boisé, principalement des prairies. Au nord, on trouve une vaste prairie les Tuilettes et la Fontaine aux Friches, qui comme son nom l'indique a été défrichée récemment (les restes des bois se trouvent à Vasteville, le Bois de Varengrou).

Histoire[modifier | modifier le code]

Attesté en 1164 sous le nom Agevilla[1].

Toponymie[modifier | modifier le code]

Toponyme en -ville (domaine rural médiéval) dont le premier élément est l'anthroponyme scandinave Agi. À l'origine, le lieu était « la ferme d'Agi ».

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Administration municipale[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
2001 2008 Michel Gosselin Divers Gauche  
2008 2014 Marcel Loquet   Retraité
2014 En cours Antoine Digard[2] Sans Étiquette Directeur d'agence

Résultats politiques[modifier | modifier le code]

Élection présidentielle de 2012 à Acqueville[modifier | modifier le code]

Source : Ministère de l'Intérieur - Manche (Normandie)

Candidat Premier tour Second tour
Voix % Voix %
Eva Joly (EÉLV) 4 0,88
Marine Le Pen (FN) 80 17,54
Nicolas Sarkozy (UMP) 113 24,78 204 48,34
Jean-Luc Mélenchon (FG) 56 12,28
Philippe Poutou (NPA) 5 1,10
Nathalie Arthaud (LO) 3 0,66
Jacques Cheminade (SP) 3 0,66
François Bayrou (MoDem) 58 12,72
Nicolas Dupont-Aignan (DLR) 9 1,97
François Hollande (PS) 125 27,41 218 51,66
Inscrits 531 100,00 531 100,00
Abstentions 66 12,43 77 14,50
Votants 465 87,57 454 85,50
Blancs et nuls 9 1,94 32 7,05
Exprimés 456 98,06 422 92,95

Démographie[modifier | modifier le code]

En 2011, la commune comptait 657 habitants. L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du XXIe siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans, contrairement aux autres communes qui ont une enquête par sondage chaque année[Note 2],[Note 3].

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
501 421 419 455 486 487 444 429 436
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
414 378 291 347 377 375 342 321 304
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
280 304 314 231 257 257 271 272 293
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2011
275 253 251 411 617 650 634 632 657
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[3] puis Insee à partir de 2004[4].)
Histogramme de l'évolution démographique

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

L'église qui date du XVIe et XVIIe siècle est aujourd'hui rattachée à la nouvelle paroisse Bienheureux Thomas Hélye de la Hague du doyenné de Cherbourg-Hague[5].

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]


Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale 2011.
  2. Au début du XXIe siècle, les modalités de recensement ont été modifiées par la loi no 2002-276 du 27 février 2002, dite « loi de démocratie de proximité » relative à la démocratie de proximité et notamment le titre V « des opérations de recensement », afin de permettre, après une période transitoire courant de 2004 à 2008, la publication annuelle de la population légale des différentes circonscriptions administratives françaises. Pour les communes dont la population est supérieure à 10 000 habitants, une enquête par sondage est effectuée chaque année, la totalité du territoire de ces communes est prise en compte au terme de la même période de cinq ans. La première population légale postérieure à celle de 1999 et s’inscrivant dans ce nouveau dispositif est entrée en vigueur au 1er janvier 2009 et correspond au recensement de l’année 2006.
  3. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, et afin de permettre une comparaison correcte entre des recensements espacés d’une période de cinq ans, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant aux années 2006, 2011, 2016, etc., ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee.

Références[modifier | modifier le code]

Altitudes, coordonnées, superficie : IGN[6].
  1. Ernest Nègre, Toponymie générale de la France, volume 2
  2. « Acqueville (50440) - Municipales 2014 », sur elections.ouest-france.fr, Ouest-France (consulté le 30 avril 2014)
  3. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  4. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2011
  5. Site du doyenné
  6. « Acqueville sur le site de l'Institut géographique national » (archive Wikiwix)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :