Acquasanta Terme

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Acquasanta Terme
Administration
Pays Drapeau de l'Italie Italie
Région Coat of arms of Marche.svg Marches 
Province Ascoli Piceno 
Code postal 63041
Code ISTAT 044001
Code cadastral A044
Préfixe tel. 0736
Démographie
Gentilé acquasantani
Population 3 092 hab. (31-12-2010[1])
Densité 22 hab./km2
Géographie
Coordonnées 42° 46′ 00″ N 13° 25′ 00″ E / 42.76667, 13.41667 ()42° 46′ 00″ Nord 13° 25′ 00″ Est / 42.76667, 13.41667 ()  
Altitude Min. 388 m – Max. 388 m
Superficie 13 800 ha = 138 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Marches

Voir sur la carte administrative des Marches
City locator 14.svg
Acquasanta Terme

Géolocalisation sur la carte : Italie

Voir la carte administrative d'Italie
City locator 14.svg
Acquasanta Terme

Géolocalisation sur la carte : Italie

Voir la carte topographique d'Italie
City locator 14.svg
Acquasanta Terme

Acquasanta Terme est une commune italienne d'environ 3 200 habitants, située dans la province d'Ascoli Piceno, dans la région Marches, en Italie centrale.

Géographie[modifier | modifier le code]

Acquasanta Thermes est protégé, dans la partie septentrionale, des Monts Sibyllins, le massif associé à un passé de légendes suggestives et à un présent luxuriant en ce qui concerne la tutelle de la flore et de la faune typique des endroits. Au sud ils se dressent majestueux les Monts du Laga, avec leurs sommets imposants et les vallées riches charmantes de bois et de nature intacte. Acquasanta Thermes est une commune caractéristique qu'il se lève en province d'Ascoli Piceno, dans la région des Marques. La petite ville se trouve à dès qu'une vingtaine de kilomètres du chef-lieu de la province, dans la haute vallée du fleuve Tronto, dans un endroit célèbre charmant depuis l'antiquité. Le territoire de la commune d'Acquasanta Thermes, elle lequel surface effleure les 140 kilomètres carrés est enchâssée entre hautes montagnes et collines verdoyantes que depuis toujours ils préservent les eaux thermales renommées, comme on déduit du nom de l'endroit.

Le toponyme rend, en effet, immédiatement sensible les propriétés bénéfiques des eaux sulfuree à lequel sont attribués, comme bien les nombreux visiteurs amants d'Acquasanta savent.

Histoire[modifier | modifier le code]

Les origines d'Acquasanta se confondent avec celles de ses thermes: puis l'ancien tratturo préhistorique ailleurs devenu consoler en âge augustea, il trouvait en Acquasanta, pour la richesse de grottes et les tiédeurs des eaux thermales, un naturel je pique d'arrêt et de détente. (Acquasanta comme "Vicus à l'Aquas". À la chute de l'empire Romain de l'ouest, la ville voit en succession installations Longobardi, le passage des Francs, l'influence des moines bénédictins de l'abbaye de Farfa, la domination des évêque-comptes d'Ascoli. En époque moderne puis elle fut insérée dans l'État Pontifical, jusqu'à la l'unité de l'Italie. Depuis 1300 le territoire est subdivisé en "syndicats" autonomes, Acquasanta et Luco, Quintodecimo, Monteacuto, Montecalvo. En 1865 les quatre syndicats viennent réunis en réalité administrative unique, avec chef-lieu Acquasanta. La montagne acquasantana a été intéressé dans les siècles de phénomènes de rébellion, solidement enracinés dans le contexte associé-économique.

Économie[modifier | modifier le code]

Culture[modifier | modifier le code]

Saint Giovanni Battista fêté le 24 juin, c'est le patron d'Acquasanta Thermes. André Gide fréquenta les thermes vers 1900, il en écrivit une nouvelle "Acquasanta"

Monuments et patrimoine[modifier | modifier le code]


Administration[modifier | modifier le code]

Les maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
         
Les données manquantes sont à compléter.

Hameaux[modifier | modifier le code]

Corneto, Quintodecimo

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Arquata del Tronto, Ascoli Piceno, Montegallo, Roccafluvione, Valle Castellana



Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (it) Popolazione residente e bilancio demografico sur le site de l'ISTAT.