Acide bromhydrique

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Cet article concerne le bromure d'hydrogène en solution. Pour des informations concernant le gaz bromure d'hydrogène, voir l'article bromure d'hydrogène.
Acide bromhydrique
Identification
Nom IUPAC Acide bromhydrique
No CAS 10035-10-6
No EINECS 233-113-0
PubChem 260
SMILES
InChI
Apparence Liquide incolore
Propriétés chimiques
Formule brute HBr  [Isomères]
H3O+ + Br-
Masse molaire[1] 80,912 ± 0,001 g/mol
H 1,25 %, Br 98,75 %,
pKa -9
Précautions
Directive 67/548/EEC
Corrosif
C



NFPA 704

Symbole NFPA 704

Écotoxicologie
DL50 76 mg·g-1 (rat, intrapéritonéale)[2]
Unités du SI et CNTP, sauf indication contraire.

L’acide bromhydrique est un acide fort formé par la dissolution de bromure d'hydrogène dans l'eau. Il s'agit donc d'une solution aqueuse contenant des ions bromures et des ions hydroniums. L'acide bromhydrique est formé par dissolution de bromure d'hydrogène (HBr) dans de l'eau et peut donc être utilisée pour préparer des sels de brome : les bromures.

Acidité[modifier | modifier le code]

L'acide bromhydrique est un acide fort (pKa = -9), plus fort que l'acide chlorhydrique mais plus faible que l'acide iodhydrique ainsi que l'acide perchlorique. L'acide bromhydrique est l'un des plus forts acides minéraux connus. Il est totalement dissocié dans l'eau. La molécule HBr se dissocie (s'ionise) pour donner un ion H+ (un proton). L'autre ion formé lors de la dissociation est l'ion bromure Br-. En solution aqueuse, l'ion H+ se lie à une molécule d'eau pour former un ion hydronium H3O+.

HBr + H_2O \longrightarrow H_3O^+ + Br^-

Usages[modifier | modifier le code]

L'acide bromhydrique est communément utilisé pour la production de bromures inorganiques, notamment les bromures de zinc, calcium et sodium. C'est un réactif courant pour créer des composés organo-bromiques. Certains éthers sont séparés avec HBr. Il catalyse également des alkylations et l'extraction de certains minerais. Les principaux composés organiques préparés industriellement à partir de l'acide bromhydrique incluent le bromure d'allyle, le tetrabromo-bis-phénol et l'acide bromoacétique[3].

Synthèses[modifier | modifier le code]

L'acide bromhydrique peut être préparé en laboratoire via la réaction de Br2, SO2 et eau :

Br2 + SO2 + 2 H2O → H2SO4 + 2 HBr

La plupart des préparations typiques en laboratoire se fait d'abord par la production de bromure d'hydrogène (gazeux) qui ensuite est dissous dans l'eau.

L'acide bromhydrique a été communément préparé de manière industrielle en faisant réagir du dibrome avec soit du soufre ou du phosphore et de l'eau. Cependant, il peut aussi être produit électrolytiquement[4].

L'acide bromhydrique est disponible commercialement dans diverses puretés et concentrations.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Masse molaire calculée d’après « Atomic weights of the elements 2007 », sur www.chem.qmul.ac.uk.
  2. « National Library of Medecine » (consulté le 23 janvier 2009)
  3. (en) Michael J. Dagani, Henry J. Barda, Theodore J. Benya, David C. Sanders "Bromine Compounds" in Ullmann's Encyclopedia of Industrial Chemistry" Wiley-VCH, Weinheim, 2000.
  4. (en) Scott, A., « Preparation of pure hydrobromic acid », J. Chem. Soc., Trans., vol. 77,‎ 1900, p. 648–650 (lien DOI?)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]