Acide 11-eicosénoïque

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Acide 11-eicosénoïque
Gadoleinsäure.svg
Structure de l'acide 11-eicosénoïque
Identification
Nom IUPAC acide icos-11-énoïque
Synonymes

acide gondoïque,
acide cis11-eicosénoïque

No CAS 5561-99-9
PubChem 142770
ChEBI 32425
SMILES
InChI
Apparence liquide incolore[1]
Propriétés chimiques
Formule brute C20H38O2  [Isomères]
Masse molaire[2] 310,5145 ± 0,0193 g/mol
C 77,36 %, H 12,33 %, O 10,31 %,
Propriétés physiques
fusion 23 à 24 °C[1]
Masse volumique 0,883 g·cm-3 (25 °C)[1]
Point d’éclair > 113 °C[1]
Propriétés optiques
Indice de réfraction n^{ 20 }_{ D }  1,4606[1]
Précautions
NFPA 704[1]

Symbole NFPA 704

 
Unités du SI et CNTP, sauf indication contraire.

L’acide 11-eiconénoïque, également appelé acide gondoïque ou encore acide gadoléique, est un acide gras insaturé oméga-9, plus précisément de type 20:1 n-9, c'est-à-dire avec une chaîne latérale linéaire à vingt atomes de carbone et une double liaison en configuration cis située entre les 9e et 10e atomes de carbone en partant de l'extrémité de la chaîne aliphatique. On le trouve en petites quantités dans les triglycérides de diverses huiles végétales alimentaires, mais en proportion sensiblement plus élevée dans l'huile de cameline (Camelina sativa), où il représente de 15 à 20 % des acides gras[3].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d, e et f Fiche Sigma-Aldrich du composé cis-11-Eicosenoic acid, consultée le 31 juillet 2012.
  2. Masse molaire calculée d’après « Atomic weights of the elements 2007 », sur www.chem.qmul.ac.uk.
  3. (de) S. Krist, G. Buchbauer et C. Klausberger, 2008: Lexikon der pflanzlichen Fette und Öle. Springer, Wien. S. 239-240, ISBN 978-3-211-75606-5