Achille-Félix Montaubry

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Montaubry.
Achille-Félix Montaubry par Timoléon Marie Lobrichon en 1858.

Achille-Félix Montaubry (Niort, 12 novembre 1826 - Angers, 2 octobre 1898) est un ténor, violoncelliste, compositeur et directeur de théâtre français[1],[2].

Biographie[modifier | modifier le code]

Montaubry en costume de scène

Montaubry étudie le chant et le violoncelle (classe d'Habeneck) au Conservatoire de Paris. Muni d'un second prix d'opéra-comique et après avoir joué dans les orchestres du Vaudeville et de l'Opéra-Comique, il entame une carrière de ténor à travers l'Europe et en province.

Il fait ses débuts à l'Opéra-Comique en 1858 dans Les Trois Nicolas de Nicolas Dalayrac. Il y jouera de très nombreux rôles de premier plan au cours des dix années suivantes, créant entre autres le rôle de Nourredin dans Lalla-Roukh de Félicien David en 1862 et le rôle-titre de Robinson Crusoé de Jacques Offenbach en 1867. Il crée également Bénédict dans Béatrice et Bénédict d'Hector Berlioz à Bade en 1862.

Il dirige brièvement les Folies-Marigny, où il fait représenter quelques opérettes de sa composition, avant de se voir confier le rôle-titre dans la nouvelle version d'Orphée aux Enfers d'Offenbach à la Gaîté en 1874. Il se retire en province en 1877 pour prendre la direction d'une autre salle.

Frère du violoniste et compositeur Édouard Montaubry, il fut marié à la cantatrice Caroline Prévost.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. F.-J. Fétis, Biographie universelle des musiciens, op. cit.
  2. Erik Kocevar, Dictionnaire de la musique en France au XIXe siècle, op. cit.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Document utilisé pour la rédaction de l’article : document utilisé comme source pour la rédaction de cet article.

  • F.-J. Fétis, Biographie universelle des musiciens, Paris,‎ 1878, Document utilisé pour la rédaction de l’article.
  • Albert Soubies et Charles Malherbe, Histoire de l’Opéra-Comique : La Seconde Salle Favart (1860-1887), Paris, Ernest Flammarion,‎ 1893 (lire en ligne), disponible sur Open library, Document utilisé pour la rédaction de l’article.
  • (en) K. Gänzl et A. Lamb, Gänzl's Book of the Musical Theatre, Londres, The Bodley Head,‎ 1988.
  • Erik Kocevar, « Achille-Félix Montaubry » dans Joël-Marie Fauquet (préf. Joël-Marie Fauquet), Dictionnaire de la musique en France au XIXe siècle, Paris, Fayard,‎ 2003, 1 405 p. (ISBN 9-782213-593166), Document utilisé pour la rédaction de l’article.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :