Ach! ich sehe, itzt, da ich zur Hochzeit gehe

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Cantate BWV 162
Ach! ich sehe, itzt, da ich zur Hochzeit gehe
Titre français Ah ! Maintenant je vois que je me rends au mariage
Liturgie Trinité
Date de composition 1715

Texte original

Traduction française de M. Seiler
Traduction française note à note
Traduction française interlinéaire

Effectif instrumental
Soli : S A T B
Corno da tirarsi, violon I/II, alto, basse continue (avec basson)

Partition complète [PDF]
Partition Piano/Voix [PDF]
Informations et discographie (en)
Informations en français (fr)
Commentaires (en)

Ach! ich sehe, itzt, da ich zur Hochzeit gehe (Ah ! Maintenant je vois que je me rends au mariage), BWV 162, est une cantate religieuse de Johann Sebastian Bach composée à Weimar en 1715.

Histoire et livret[modifier | modifier le code]

Bach écrivit cette cantate à Weimar quand il était organiste du prince Johann Ernst de Saxe-Weimar, pour le vingtième dimanche après la Trinité et la dirigea la première fois dans la Schlosskirche (chapelle de la cour) le 3 novembre 1715 (selon le musicologue Alfred Dürr) ou le 25 octobre 1716 d'après Christoph Wolff et autres[1].

Les lectures prescrites pour ce dimanche étaient Eph. 5:15–21 et Mat. 22:1–14. Le texte de la cantate est dû au poète de cour Salomon Franck et fut publié dans les « Evangelisches Andachts-Opffer » (1715). Il renvoie à l'Évangile et rapporte combien il est essentiel de suivre l'invitation aimante du Seigneur. La poésie de Franck est riche en contrastes tels que « Seelengift und Himmelsbrot » et d'images issues de la Bible, ainsi « Der Himmel ist sein Thron » (Le ciel est son trône) d'après Isaïe 66:1. Le choral final reprend le septième verset de Alle Menschen müssen sterben de Johann Rosenmüller (1652).

Bach dirigea de nouveau la cantate le 10 octobre 1723 durant sa première année à Leipzig dans une version révisée comprenant un « corno da tirarsi », un instrument à vent baroque qui ne se trouve mentionné que dans la musique de Bach et dont on pense qu'il était semblable à une trompette à coulisse (en) ou « tromba da tirarsi ». La partition de Bach est perdue[2].

Structure et instrumentation[modifier | modifier le code]

Comme d'autres cantates de l'époque de Weimar, celle-ci est écrite pour petit ensemble de quatre solistes (soprano, alto, ténor, basse), un « corno da tirarsi » (probablement ajouté à Leipzig), deux violons, alto et basse continue comprenant un basson dans le premier mouvement. Seul le choral est arrangé pour quatre voix[2].

  1. aria (basse): Ach! ich sehe, itzt, da ich zur Hochzeit gehe
  2. récitatif (ténor) : O großes Hochzeitfest
  3. aria (soprano) : Jesu, Brunnquell aller Gnaden
  4. récitatif (alto) : Mein Jesu, laß mich nicht
  5. aria duo (alto, ténor) : In meinem Gott bin ich erfreut
  6. choral : Ach, ich habe schon erblicket

Musique[modifier | modifier le code]

La cantate s'ouvre avec une aria pour basse accompagnée de trois instruments dans une disposition polyphonique, les deux violons et l'alto, qui seront renforcés du corno da tirarsi plus tard à Leipzig. Le motif des premiers mots est presque toujours présent. Il semble qu'il manque une partie pour instrument obligé dans l'aria pour la soprano[2]. Robert D. Levin (en) a reconstitué une version pour flûte et hautbois d'amour pour le pèlerinage des cantates de Bach du Monteverdi Choir[3]. Le duo est aussi accompagné du seul continuo mais paraît être complet. La mélodie du choral final est rare par ailleurs mais se rencontre cependant à Weimar, non seulement dans cette œuvre mais également dans un prélude choral de Johann Gottfried Walther[2].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Thomas Braatz, « Bach's Weimar Cantatas », bach-cantatas,‎ 2005
  2. a, b, c et d Alfred Dürr. 1971. "Die Kantaten von Johann Sebastian Bach", Bärenreiter 1999, ISBN 3-7618-1476-3
  3. (en) John Eliot Gardiner, « Cantatas for the Twentieth Sunday after Trinity San Lorenzo, Genoa », solideogloria.co.uk,‎ 2000

Voir aussi[modifier | modifier le code]