Accords d'Alger (1975)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

29° 51′ 54″ N 48° 45′ 07″ E / 29.865, 48.75194 ()

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Accords d'Alger.

Les accords d'Alger du 6 mars 1975 sont un traité signé entre l'Irak et l'Iran à propos des disputes territoriales entre les deux pays, principalement à propos de la souveraineté sur le Shatt-el-Arab et le Khuzestan. L'autre point-clé des accords est l'arrêt du soutien iranien aux Kurdes luttant contre le régime irakien. Suite à ceux-ci, Mustafa Barzani et plus de 100 000 combattants kurdes se sont enfuis en Iran, tandis que des milliers d'autres se sont rendus aux forces irakiennes[1].

Le traité a été remis en cause par l'Irak et les deux parties sont entrées en guerre en partie pour cette raison (guerre Iran-Irak) cinq ans plus tard. Cette guerre n'a causé aucun changement de frontière et a entériné un retour au statu quo ante bellum.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. F. Gregory Gause, The International Relations of the Persian Gulf. Cambridge University Press. pp. 36–37. (ISBN 9781107469167).

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]