Accident ferroviaire de Wenzhou en 2011

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Accident ferroviaire de 2011 à Wenzhou
Le CRH2-139E environ 6 mois avant l'accident
Le CRH2-139E environ 6 mois avant l'accident
Caractéristiques de l'accident
Date
Phase Problème de signalisation ferroviaire
Type Collision puis déraillement
Site Wenzhou, Drapeau de la République populaire de Chine Chine
Passagers 1630
Morts 40
Blessés 192
Caractéristiques de l'appareil
Type d'appareil CRH1
CRH2
Compagnie China Railway High-speed
Nº d'identification CRH1-046B
CRH2-139E
Localisation
Coordonnées 28° 00′ 48″ N 120° 35′ 24″ E / 28.013333, 120.59 ()28° 00′ 48″ Nord 120° 35′ 24″ Est / 28.013333, 120.59 ()  

Géolocalisation sur la carte : Chine

(Voir situation sur carte : Chine)
Accident ferroviaire de 2011 à Wenzhou

L’accident ferroviaire à Wenzhou est survenu le samedi lorsque deux trains à grande vitesse se sont percutés et ont déraillé à Shuangyu (près de Wenzhou), Zhejiang, en République populaire de Chine, sur la ligne Ningbo – Taizhou – Wenzhou[1].

Le bilan au 26 juillet est de quarante tués dont deux citoyens américains et un italien[2]. Celui du 25 juillet indiquait 36 individus morts et 192 hospitalisés, dont 12 gravement blessés[3],[4].

Contexte[modifier | modifier le code]

Le gouvernement chinois a investi un important budget concernant ses réseaux ferroviaires durant ces dernières années, dont 700 milliards de yuans (77 milliards d'euros) en 2010 pour les réseaux à grande vitesse[5]. Le réseau en plein essor doit passer de 8 358 km fin 2010 à plus de 13 000 km en 2012 et à 16 000 km en 2020[5],[4],[6].

L'accident[modifier | modifier le code]

Le 23 Juillet 2011, à 20h34 heure chinoise, le train D3115 (CRH1-046B) transportant 1 072 personnes[7] et assurant la liaison de Hangzhou à Fuzhou s'est arrêté sur un viaduc près de la rivière Ou. Peu de temps après, le train D301 (CRH2-139E) transportant 558 personnes[7] et assurant la liaison de Pékin à Fuzhou, [15], est entré en collision par l'arrière avec le train D3115 lors à l'arrêt[6][8].

La cause de l'accident a été initialement attribuée à un orage survenu 32 km au sud et 97 km à l'ouest du viaduc[9]. La foudre aurait frappé le premier train, entraînant une panne d'alimentation et son arrêt en pleine voie[6]. Cependant, cinq jours après l'accident, l'Institut national de recherche et conception en signalisation ferroviaire de Beijing, un institut de recherche en technologie ferroviaire, a revendiqué la responsabilité de l'accident, affirmant dans un rapport qu'un feu de signalisation n'était pas passé au rouge, ce qui explique pourquoi le second train ne s'est pas arrêté[10].

Une description plus détaillée de l'accident, corrigeant le rapport initial, a été publiée dans le rapport d'enquête officiel de Décembre 2011[11]. Le premier train D3115 n'a pas été stoppé à cause d'une panne d'alimentation provoquée par la foudre, mais a été arrêté par le système de contrôle de train (TCS : Train Control System). La foudre a frappé un dispositif de signalisation sur voie LKD2-T1, grillant ses fusibles. Or ce dispositif n'était pas redondé, contrairement aux règles élémentaires de sécurité[12][13], ce qui a laissé croire au personnel du centre de contrôle que la section de voie - où le train D3115 s'était arrêté - était inoccupée. Le conducteur du train D3115, He Li a alors tenté de redémarrer le train forcé à l'arrêt par le TCS, et après plus de sept minutes d'attente, à 20h29, le train a pu repartir. Le train D3115 est alors entré dans la section suivante de la voie, où les balises de voie indiquant la présence du train fonctionnaient correctement. Le centre de contrôle a alors pu constater que la section de la voie était occupée[12]. Mais le conducteur Pan Yiheng du train D301 qui arrivait en amont[14] du train D3115 avait déjà reçu pour instruction d'entrer dans la section de voie où le train D3115 avait été arrêté, alors que le centre de contrôle pensait que la voie était inoccupée du fait de la fausse indication remontée par le dispositif défaillant. Malgré un message du centre de contrôle demandant au train D301 de progresser avec prudence, moins de 30 secondes plus tard, le train D301 heurtait à 99 km/h le train D3115.

Les voitures arrières quinze et seize du train D3115 et les quatre voitures avant de train D301 ont déraillé - quatre voitures sont tombées du viaduc. Trois voitures se sont immobilisées à l'horizontale sur le sol en contrebas tandis que la quatrième s'est immobilisée à la verticale, une extrémité sur le sol et l'autre appuyée contre le viaduc[8][15].

Les équipes médicales ayant répondu à l'accident étaient composées de membres du personnel des hôpitaux N°1 et 2 de Zhejiang, de l'hôpital de la province du Zhejiang et de l'hôpital populaire de Taizhou[9]. Le soir de l'événement, 500 habitants de Wenzhou ont donné leur sang en réponse à l'appel lancé à la radio par la banque de sang locale[9].

Un survivant, Liu Hongtaohe, a raconté que « le train a soudainement été violemment secoué, les bagages s'éparpillant tout autour. Les passagers criaient à l'aide mais aucun membre du personnel n'a répondu » dans une interview à la télévision centrale de Chine[16]. Le ministère des Chemins de fer a déclaré le 25 juillet que la catastrophe a fait 39 morts et 192 blessées[17]. Xiang Weiyi, agée de deux ans, a été la dernière secourue, 21 heures après l'accident. Ses parents ont été tués dans l'accident[18].

Peu de temps après l'accident, les voitures endommagées ont été vues être détruites et enterrées à proximité par des pelleteuses[19].

L'ambassade américaine à Pékin a déclaré le 25 Juillet que deux citoyens américains étaient parmi les victimes[17]. Le consulat italien de Shanghai a quant à lui déclaré qu'un citoyen italien était parmi les victime : Assunta Liguori[20], 22 ans, étudiant à l' Università degli studi di Napoli L'Orientale. Liguori voyageait avec Giovanni Pan, 23 ans, également étudiant à L'Orientale, et d'origine chinoise.

Cet accident « confirme certains doutes qui s’étaient exprimés publiquement sur la rapidité de la construction du réseau de TGV », a déclaré à l’AFP Alistair Thornton, analyste spécialisé sur la Chine chez IHS Global Insight[21].

Références[modifier | modifier le code]

  1. Ningbo-Taizhou-Wenzhou Railway, http://en.wikipedia.org/wiki/Ningbo%E2%80%93Taizhou%E2%80%93Wenzhou_Railway
  2. « Nouveau bilan de l'accident de train en Chine : 40 morts », sur Aujourd'hui la Chine,‎ 26 juillet 2011 (consulté le 29 juillet 2011)
  3. 'Wenzhou train collision,'http://en.wikipedia.org/wiki/Wenzhou_train_collision
  4. a et b « Le bilan de l'accident de trains en Chine révisé à 36 morts », sur Le Point,‎ 25 juillet 2011 (consulté le 26 juillet 2011)
  5. a et b (en) « Rapid growth of high-speed rail in China - News & Advice, Travel », sur The Independent (consulté le 25 juillet 2011)
  6. a, b et c (en) Krishnan, Ananth, « China bullet train collision triggers safety debate », The Hindu, Chennai, India,‎ 24 juillet 2011 (lire en ligne)
  7. a et b (en) « Ministry spokesman apologizes for deadly crash; says high-speed railway still faces challenges », Agence Xinhua,‎ 25 juillet 2011 (consulté le 21 décembre 2013)
  8. a et b (en) Ji Shaoting, Lu Qiuping et Zhang Yi, « At least 33 dead, 190 injured in east China train crash »,‎ 24 juillet 2011 (consulté le 24 juillet 2011)
  9. a, b et c (en) Frantz, Vickie, « Bullet Train Derails in China: 35 Killed, 200 Injured », AccuWeather,‎ 24 juillet 2011 (consulté le 21 décembre 2013)
  10. « L’accident de train chinois dû à un problème de signalisation », RFI,‎ 28 juillet 2011 (consulté le 21 décembre 2013)
  11. Description détaillée de l'accident : (en) James T. Areddy, « How China Railway Tragedy Unfolded », Wall Street Journal,‎ 30 décembre 2011 (consulté le 21 décembre 2013)
  12. a et b (en) « Design flaws and poor management caused Wenzhou collision, report confirms », Railway Gazette International,‎ 9 janvier 2012 (consulté le 21 décembre 2013)
  13. « Enquête sur l'accident de train à grande vitesse », Le Quotidien du Peuple en ligne,‎ 31 décembre 2011 (consulté le 21 décembre 2013)
  14. Peter Bereczki, « Carré Web, le monde du train ! : Introduction à la signalisation » (consulté le 21 décembre 2013)
  15. « Accident ferroviaire mortel en Chine », RFI,‎ 23 juillet 2011 (consulté le 21 décembre 2013)
  16. (en) « China bullet train crash toll rises to 35 », sur perthnow.com.au,‎ 24 juillet 2011 (consulté le 21 décembre 2013)
  17. a et b « Collision entre deux trains en Chine : le nouveau bilan s'établit à 39 morts, dont deux citoyens américains »,‎ 23 août 2011 (consulté le 21 décembre 2013)
  18. « L'enfant ayant survécu à la collision ferroviaire meurtrière est transféré dans un hôpital de Shanghai »,‎ 23 août 2011 (consulté le 21 décembre 2013)
  19. Régis Soubrouillard, « Après un accident mortel, la Chine enterre son TGV à la va-vite... », Marianne,‎ 27 Juillet 2011 (lire en ligne)
  20. (it) Alberto Manco, « L'addio ad Assunta Liguori. Il Rettore Lida Viganoni: “Sconcerto e cordoglio” » (consulté le 21 décembre 2013)
  21. AFP, « Accident de Wenzhou : la sûreté des TGV chinois mise en cause », Libération,‎ 25 juillet 2011 (consulté le 27 juillet 2011)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]