Acanthodactylus schreiberi

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Acanthodactylus schreiberi

Description de l'image  Defaut 2.svg.
Classification selon ReptileDB
Règne Animalia
Embranchement Chordata
Sous-embr. Vertebrata
Classe Reptilia
Sous-classe Lepidosauria
Ordre Squamata
Sous-ordre Sauria
Infra-ordre Scincomorpha
Famille Lacertidae
Genre Acanthodactylus

Nom binominal

Acanthodactylus schreiberi
Boulenger, 1878

Synonymes

  • Acanthodactylus boskianus var. syriacus Boettger, 1878
  • Acanthodactylus savignyi var. schreiberi Boulenger, 1878

Statut de conservation UICN

( EN )
EN A2c; B2ab(i,ii,iii,iv) : En danger

Acanthodactylus schreiberi est une espèce de sauriens de la famille des Lacertidae[1].

Distribution[modifier | modifier le code]

Cette espèce se rencontre à Chypre, en Turquie, en Israël et au Liban[1].

Liste des sous-espèces[modifier | modifier le code]

Selon Reptarium Reptile Database (6 décembre 2012)[2] :

Étymologie[modifier | modifier le code]

Cette espèce est nommée en l'honneur du zoologiste autrichien Egid Schreiber (1836-1913)[3].

Publications originales[modifier | modifier le code]

  • Boettger, 1878 : Reptilien und Amphibien aus Syrien. Bericht über die Senckenbergische Naturforschende Gesellschaft in Frankfurt am Main, vol. 1878, p. 57-84 (texte intégral).
  • Boulenger, 1878 : Sur les espèces d'Acanthodactyles des bords de la Méditerranée. Bulletin de la Société zoologique de France, vol. 3, p. 179-197 (texte intégral).
  • Yalçinkaya & Göçmen, 2012 : A new subspecies from Anatolia, Acanthodactylus schreiberi Boulenger, 1879 ataturi n. ssp. (Squamata: Lacertidae). Biharean Biologist, vol. 6, n. 1, p. 19-31 (texte intégral).

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Référence Reptarium Reptile Database : Acanthodactylus schreiberi  (en)
  2. Reptarium Reptile Database, consulté le 6 décembre 2012
  3. Beolens, Watkins & Grayson, 2009 : The Eponym Dictionary of Reptiles. Johns Hopkins University Press, p. 1-296