Acanthize à croupion jaune

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Acanthize à
croupion jaune

alt=Description de cette image, également commentée ci-après

Acanthiza chrysorrhoa

Classification (COI)
Règne Animalia
Embranchement Chordata
Sous-embr. Vertebrata
Classe Aves
Ordre Passeriformes
Famille Acanthizidae
Genre Acanthiza

Nom binominal

Acanthiza chrysorrhoa
(Quoy & Gaimard, 1830)

Statut de conservation UICN

( LC)
LC[1] : Préoccupation mineure

L'Acanthize à croupion jaune (Acanthiza chrysorrhoa) est une espèce de passereaux endémique d'Australie. C'est un petit oiseau brun avec un croupion jaune distinctif et un mince bec noir. Il habite les savanes, maquis et des forêts de la plus grande partie de l'Australie et se nourrit d'insectes. L'espèce se livre à une reproduction coopérative.

Description[modifier | modifier le code]

C'est la plus grande espèce d'acanthizes, mesurant de 9,5 à 12 cm de long et pesant autour de 9 g. Il a une queue courte et un bec long et mince. L'espèce a un croupion jaune distinctif, un front noir avec des taches blanches, la tête et le cou gris, une sourcil et la gorge blancs. Le ventre est blanc avec du chamois clair sous les ailes. Les ailes sont gris et la queue est noire. Le plumage varie quelque peu selon la sous-espèce.

Il a une chant distinctif défini comme « un gazouillis, une musique, douce, aiguë ». L'espèce est également connue comme un imitateur accompli d'autres oiseaux, en particulier les cris d'alarme du Méliphage bruyant.

Alimentation[modifier | modifier le code]

Il est insectivore ; ses proies principales sont les fourmis, les coléoptères, les punaises et les psylles. Ils mangent aussi des araignées, des mouches et des graines. Les espèces fourragent généralement en petits groupes de 3 à 12 individus et peuvent se joindre à d'autres espèces de petits passereaux insectivores comme le Séricorne fléché (Pyrrholaemus sagittatus), le Gérygone à bec court (Smicrornis brevirostris) et d'autres espèces d'acanthizes.

Distribution[modifier | modifier le code]

Répartition de l'Acanthize à croupion jaune en Australie.

L'espèce a une large distribution en Australie occidentale, méridionale et orientale ainsi qu'en Tasmanie ; il est absent de la côte nord de l'Australie occidentale, des régions centrales de l'Australie, du nord du Queensland et du centre et du nord du Territoire du Nord.

Habitat[modifier | modifier le code]

L'espèce vit dans un large éventail d'habitats, comme les bois, les prairies, les savanes et les garrigues.

Taxonomie[modifier | modifier le code]

Il a été décrit sous le nom de Saxicola chrysorrhoa par les naturalistes français Jean René Constant Quoy et Joseph Paul Gaimard en 1830, à partir d'un échantillon prélevé à King George Sound. Son nom d'espèce est dérivé du grec ancien chryso- : doré, jaune et orrhos : « croupion » ou « région sacrée ».

D'après Alan P. Peterson, il en existe 4 sous-espèces :

  • A. c. chrysorrhoa (Quoy & Gaimard, 1830), en Australie-Occidentale ;
  • A. c. leachi Mathews, 1912 en Tasmanie ;
  • A. c. leighi Ogilvie-Grant, 1909 dans l'est de l'Australie ;
  • A. c. normantoni (Mathews, 1913) au centre et au nord.

Deux autres sous-espèces ne sont aujourd'hui plus reconnues par la plupart des autorités taxinomiques :

  • A. c. normantoni ;
  • A. c. sandlandi.

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Références taxinomiques[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. UICN, consulté le 26 mars 2011