Acanthite

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Acanthite
Catégorie II : sulfures et sulfosels[1]
Acanthite sur de la calcite- Abrahamschacht, Freiberg, Saxe Allemagne (4x3 cm)

Acanthite sur de la calcite- Abrahamschacht, Freiberg, Saxe Allemagne (4x3 cm)
Général
Numéro CAS 12068-32-5
Classe de Strunz
Classe de Dana
Formule brute Ag2S  [Polymorphes]
Identification
Masse formulaire[2] 247,801 ± 0,005 uma
Ag 87,06 %, S 12,94 %,
Couleur Gris de plomb à noir
Classe cristalline et groupe d'espace P2_1/n et Im\bar{3}m
Système cristallin monoclinique ou cubique
Clivage Pauvre [001], [110]
Cassure Sectile : Sub-Conchoïdale
Habitus en arborescence
Faciès Pseudocube et pseudooctaèdre
Échelle de Mohs 2-2½
Trait noir
Éclat Métallique
Propriétés optiques
Transparence opaque
Propriétés chimiques
Densité 7,246
Propriétés physiques
Magnétisme aucun
Radioactivité aucune
Unités du SI & CNTP, sauf indication contraire.

L’acanthite est un minéral composé de sulfure d’argent de formule Ag2S pouvant contenir des traces de sélénium.

Inventeur et étymologie[modifier | modifier le code]

Décrit par G. A. Kenngott en 1855. Du grec ancien ἄκανθα ákantha (« épine »), en allusion à sa forme des cristaux du topotype[3].

Topotype[modifier | modifier le code]

Jáchymov (ex St Joachimsthal), Ostrov, Krušné Hory Mts (Erzgebirge), Région de Karlovy Vary, Boheme – Tchéquie.

Cristallographie[modifier | modifier le code]

Acanthite, unité cellulaire
Acanthite, unité cellulaire

Le sulfure d'argent Ag2S se présente sous deux polymorphes :

La transition entre les deux polymorphes se fait à 179 °C. L'acanthite est la forme stable. L'argentite n'existe qu'à plus de 179 °C, en dessous, elle se transforme petit à petit en acanthite.

  • Les paramètres de maille conventionnelle sont : a = 4.229, b = 6.931, c = 7.862, Z = 4 ; beta = 99,61 ° V = 227.21
  • Densité calculée = 7.24

Gîtologie[modifier | modifier le code]

  • Ag2S a une genèse hydrothermale de température basse et moyenne. L'argentite est souvent associée aux « argents rouges » (proustite et /ou pyrargyrite) et à l'argent métallique et peut co-croître avec la galène dans les « galènes argentifères ».
  • L'acanthite se présente normalement comme pseudomorphose d'acanthite sur de l'argentite.
  • On a rapporté l'existence d'une phase de température encore plus élevée (Ag2S-I).

Synonymie[modifier | modifier le code]

Il existe pour ce minéral de nombreux synonymes[4]

  • Acantite, Akanthite,
  • Argentite-β,
  • Argent vitreux
  • Argyrite, Argyrose
  • Daleminzite Pseudomorphose de stéphanite en acanthite ; les cristaux apparemment orthorhombiques ont trompé Breithaupt qui en avait fait une espèce.
  • Henkélite [5]

Gisements remarquables[modifier | modifier le code]

Ce minéral est assez bien représenté dans le monde.

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. La classification des minéraux choisie est celle de Strunz, à l'exception des polymorphes de la silice, qui sont classés parmi les silicates.
  2. Masse molaire calculée d’après « Atomic weights of the elements 2007 », sur www.chem.qmul.ac.uk.
  3. MINER Database von Jacques Lapaire - Minéraux et étymologie
  4. « Index alphabétique de nomenclature minéralogique » BRGM
  5. Précis de minéralogie Par Albert Auguste Cochon de Lapparent 1965
  6. Lapis 11(7/8), 13-60 (1986)
  7. P.G. Pélisson : "Etude Minéralogique et Métallogénique du District Filonien Polytype de Paulhaguet (Haute-Loire, Massif Central Français)", Doctorate Thesis, Orléans, France, 1989
  8. Inventaire Mineralogique de la France Numero 11 Ariège tome 1 BRGM