Academicus Neo Lovaniensis Ordo

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

L’Ordre Académique de Louvain-la-Neuve (Academicus Neo Lovaniensis Ordo, en abrégé ANLO), est une corporation étudiante belge[1] de l’Université catholique de Louvain (UCL)[2] intégrée au folklore de Louvain-la-Neuve.

Nomenclature[modifier | modifier le code]

  • L’intitulé Ordre sous-entend que l’ANLO est une communauté agencée et régie par un règlement. Celui-ci est désigné sous le terme de « Codex ». Il est réservé, pour consultation, aux seuls membres de l’Ordre, à l'exception notable du Titre Premier qui présente les différents buts de l’ordre ainsi que quelques détails sur son origine ;
  • Académique : la corporation est exclusivement constituée d’étudiants ou d’anciens étudiants titulaires d'un diplôme universitaire et attachés à la ville de Louvain-la-Neuve (et à l’Alma mater).

Historique[modifier | modifier le code]

L’ANLO est fondé le 26 septembre 1991[3] et inauguré sept mois plus tard, après la rédaction du Codex par les huit fondateurs[4]. Au matin du 26 avril 1992 à h 28 (heure locale) se déroule la cérémonie d'inauguration officielle de l’Ordre sur les rives du lac de Louvain-la-Neuve.

Cette inauguration se découpe en plusieurs étapes : après une première cérémonie symbolique au lac, les fondateurs se dirigent vers la ville de Louvain pour y faire quelques visites (comme le musée du folklore, de la brasserie, de l’histoire religieuse…) avant de revenir du côté Louvain-la-Neuve, emportant avec eux un pavé louvaniste qui constitue, encore aujourd’hui, l'un des symboles du lien unissant Leuven et Louvain-La-Neuve.

Cette inauguration s'achève par le premier chapitre de l’Ordre Académique de Louvain-La-Neuve.

Les objectifs de l’Ordre[modifier | modifier le code]

La plupart des objectifs de l’Ordre Académique de Louvain-La-Neuve sont décrits dans le Titre 1 du Codex[5] :

  • La promotion et la pratique des traditions folkloriques estudiantines au sein de l’Université Catholique de Louvain (ou UCL), en particulier, et ce, en s’inspirant de l’esprit des étudiants du Moyen Âge ;
  • La défense et la promotion des étudiants de l’UCL et de la ville de Louvain-la-Neuve ;
  • Les échanges intellectuels entre les membres sont largement favorisés. Ceux-ci proviennent de différentes facultés. Cette ouverture est en opposition avec d'autres ordres à Louvain la Neuve à vocation exclusivement facultaire tels que l'ASBO ou le Phileas ;
  • La promotion des arts estudiantins (tels que le chant ou les guindailles) ;
  • le développement du respect et de l’amitié parmi ses membres, d’où la devise de l’Ordre : « Sapientia et Amiticia ».

Les membres et les principes[modifier | modifier le code]

Devenir membre[modifier | modifier le code]

Le postulant doit être étudiant universitaire ou titulaire d'un dilôme universitaire. Ce premier critère a été choisi, non par simple élitisme, mais avant tout pour conserver une homogénéité et une cohérence parmi les futurs membres. Il est évident que dans les faits, l'essentiel des membres soit issu de l'Université Catholique de Louvain. Pourtant, ce n'est pas un critère et le postulant peut très bien être étudiant dans un autre établissement Universitaire.

Le parcours du postulant (dit novici (en)) durant lequel il tentera d’accéder au rang de membre (dit eques) s'étale sur une année académique complête.

Durant cette année et au rythme des séances, le novici peut ainsi faire plus ample connaissance avec la part du folklore de l’Ordre, ses activités et objectifs, mais aussi avec les membres.

Unesérie de cours, notamment sur l’histoire de l’Université Catholique de Louvain, la vie des étudiants au Moyen Âge, les différents Ordres belges, l’héraldique et le Codex sont au programme de l'année.

Enfin, pour favoriser le développement multiculturel et la promotion du folklore de l'association, chaque novici a l’obligation de présenter une conférence sur un sujet scientifique de son choix devant les autres membres de l’Ordre.

Comité permanent[modifier | modifier le code]

Le Comité Permanent[6] est chargé de gérer l’Ordre et de veiller à la bonne organisation des séances et des autres activités de l'Ordre. Basé en partie sur la structure de l'ASMO, ce comité est composé de huit membres :

  • Le Magister Magnus (ou Grand Maître): il est le garant des traditions et doit veiller au bon fonctionnement de l’Ordre. Il est également en charge de toutes les décisions prises dans l’urgence entre les réunions de comité. C’est également lui qui est chargé des relations extérieures auprès des autres corporations.
  • Le Substitutus (ou Substitut) : il a pour rôle principal de seconder le Magister Magnus ou de le remplacer en cas d’absence. Il peut également remplacer un autre membre du comité absent lors du chapitre, même si tous les membres du Comoté Permanent sont tenus d'assister aux réunions.
  • Le Censor (ou Censeur) est le garant du respect du Codex et veille à son strict respect lors des séances. Il est également le détenteur des insignes de l’Ordre (dits decorum) des chapitres. Il a également la capacité de punir, en cas de besoin, les equites irrespectueux lors des chapitres.
  • Le Cancellarius (ou Chancelier) : il est le principal détenteur des archives de l’Ordre et le responsable des convocations et de la mise à jour de l’annuaire de l'Ordre.

Il doit également rédiger un compte rendu de chaque activité de l’ANLO qu’il publiera dans la revue de l’ANLO (dit l’Almanach) dont il est responsable.

  • Le Quaestor (ou Trésorier) est chargé de la comptabilité et de la gestion des avoirs de l’Ordre. Il veille à percevoir les cotisations et à assurer le les payements des dépenses. Il également dépositaire de certains attributs de l’Ordre tels que les vleks ou les bierzipfels, etc.).
  • Le Cellarius : il est principalement chargé de la gestion des locaux pour les différentes activités de l’Ordre et doit veiller à sustenter les participants.
  • Le Paedagogus est chargé de l'organisation d'activités culturelles et des cours donnés des novici.
  • Le Tironum Maior (ou Maître des bleus) est responsable de la formation des novici et de leur initiation aux règlements, traditions et usages de l’Ordre.

Chaque membre du comité permanent s'engage pour une année académique à l'issue de laquelle de nouvelles élections sont organisées. Après ces élections, si le Magister Magnus n’est pas réélu, il est invité à prendre place parmi le Sénat ; les autres membres du comité reprennent leur condition de membres.

Sénat[modifier | modifier le code]

Le Sénat est constitué des membres fondateurs et des anciens Magister Magnus. Certains equites peuvent également être cooptés dans le Sénat de manière temporaire. L'objet du Sénat est de s'informer, d'informer et de conseiller, dans le but de conserver l'esprit de l'Ordre. Il est en quelque sorte le garant des traditions de la corporation. C'est dans ce but qu'il prépare, une fois par an, des « remontrances ». Celles-ci sont une série de recommandations, critiques et encouragements destinés au Comité Permanent. Elles sont lues publiquement au moment du Chapitre Consacrant l'Ordre de la Virgo Sapiens.

Attributs[modifier | modifier le code]

L’ensemble des membres se distinguent par le port d’une toge (lors de leurs séances) et d’un band(bande de tissu de couleur blanche-bleue-blanche, brodée d’un très fin liseré argenté sur les bords, porté en toute occasion folklorique) aux couleurs de l’Alma Mater, patronne de l’Université catholique de Louvain. Il est porté sur l’épaule gauche pour les novici et sur l’épaule droite pour les equites.

La toge est lie-de-vin, couleur de la calotte, et de l’Évêché de Bruxelles-Malines dont fait partie Louvain-la-Neuve. Chaque extrémité est par ailleurs bordée des couleurs bleue et blanche de l’Alma Mater.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Corporations estudiantines en Belgique
  2. Site officiel de l'Université catholique de Louvain
  3. Histoire de l'ANLO
  4. (François Boek, Gabriel Dupret, Christophe Geus, Thomas Gilbert, Benoît Poncin, Eric Poupaert, Olivier Servais et Li-An (Alexis) Tsien)
  5. Titre du codex de l'ANLO
  6. Comité permanent