Académie libanaise des beaux-arts

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

L'Académie libanaise des beaux-arts (ALBA) est une institution libanaise.

Fondée en 1937, l’Académie libanaise des beaux-arts, est la première institution nationale pour l’enseignement supérieur. En 1944 elle a été reconnue d'utilité publique. De 1937 à 1959, l'Académie a regroupé l'École de musique, l'École de peinture et de sculpture, l'École d’architecture, l'École de droit, l'École de sciences politiques et économiques, l'École des lettres et l'École des arts décoratifs. Depuis 1959 l'ALBA se consacre à l’enseignement des beaux-arts. Elle dispense actuellement une formation artistique pluri-disciplinaire par le biais de ses différentes écoles :

  • L'École d’architecture
  • L'École des arts visuels
  • L'École des arts décoratifs : qui comprend les sections d’Architecture d'intérieur, de Design, et de Publicité
  • L'École de cinéma et de réalisation audiovisuelle
  • L'Institut d'urbanisme

Historique : Alexis Boutros, le fondateur de l'ALBA[modifier | modifier le code]

Alexis Boutros a longtemps rêvé de créer une institution qui donnerait à la jeunesse libanaise la possibilité d’épanouir ses dons artistiques. Sa volonté inébranlable est le point de départ de l’aventure, née en 1937 sous le nom d’Association des musiciens amateurs (AMA), et qui s’est développée par la suite pour devenir l’Académie libanaise des beaux-arts, première institution nationale pour l'enseignement supérieur au Liban. Passionné par la musique, excellent violoncelliste lui-même, cet ingénieur efficace et ambitieux met sur pied un orchestre et une chorale composés d’amateurs, dont il est le chef d’orchestre : cet ensemble se produira au Liban et dans les pays avoisinants, acclamé par un public sans cesse plus nombreux et enthousiaste.

Sur sa lancée, Alexis Boutros élargit encore le champ de ses ambitions et, en 1943, au moment où le Liban cherche à unir tous ses fils sous une même bannière afin d’obtenir, puis de sceller son indépendance, il fonde une École d'art, dont il estime qu'elle peut et doit jouer un rôle très important, et devenir l'un des creusets de l'unité nationale. Pour Alexis Boutros, il s'agit « d’une révolution culturelle qui a montré aux libanais leurs responsabilités et leurs possibilités…» L’Alba est née : dès 1944, elle est reconnue d’utilité publique, ses diplômes sont décernés par le Ministère de l'Éducation nationale.

Alexis Boutros dirigera l'Alba jusqu’à sa mort, en décembre 1979 : ce visionnaire, dont la ténacité et l’intelligence ne peuvent qu’être soulignées, a sans aucun doute été pris pour exemple par l'État libanais, lancé quelques années plus tard dans le grand chantier de l’édification de l'université libanaise.

L'ALBA en quelques dates[modifier | modifier le code]

Fondée il y a plus de soixante ans par Alexis Boutros, l’Académie libanaise des beaux-arts (ALBA) est la première institution nationale pour l'enseignement supérieur au Liban. Aux côtés de la peinture, de l'architecture et de la musique, on y enseignait également les sciences politiques et économiques, le droit et les lettres.

Depuis 1959, l'Alba se consacre exclusivement à l’enseignement des beaux-arts.

1937

Un groupe de musiciens, présidé par Alexis Boutros,fonde l'Association des musiciens amateurs (AMA), placée sous le haut patronage du ministère de l'Éducation nationale.

1943

Fondation de l'Académie libanaise des beaux-arts (ALBA) qui regroupe l'École de musique, l'École d'architecture et l'École de peinture.

1944

L'ALBA est reconnue d’utilité publique. Depuis cette date, les diplômes sont délivrés par le ministère de l'Éducation nationale.

1946

L'École de peinture ouvre un atelier de sculpture.

1961

Création de l'École des arts décoratifs, Architecture d'intérieur.

1975

Création de la section Publicité - Arts graphiques au sein de l'École des arts décoratifs.

1979

Décès d’Alexis Boutros, fondateur de l’Alba. Georges Haddad devient doyen de l’Alba.

1986

L'École de peinture réforme ses programmes et prend le nom d'École des arts plastiques.

1987

Création de l'École de cinéma et de réalisation audiovisuelle.

1988

L'ALBA fait partie de l'université de Balamand. L'École des arts plastiques signe des conventions de partenariat avec les écoles nationales supérieures d'art en France.

1993
1994

• Création de l'Institut d'urbanisme et signature d’une convention de partenariat avec l'Institut français d'urbanisme de Marne-La-Vallée.

1996

Signature d’une convention de partenariat entre l'Institut d'urbanisme et l'Université François Rabelais de Tours.

1997

Création de la section Restauration d'icônes au sein de l'École des arts plastiques.

1999
  • Création de la section Design de mobilier au sein de la section Architecture intérieure de l'École des arts décoratifs.

• L'École des art plastiques prend le nom d'École des arts plastiques et arts appliqués.

2000

Création de différentes licences spécialisées au sein de la section Arts graphiques et publicité en CAO, MM, Illustration/BD, Animation 2D/3D.

2001

• Signature d'une convention de partenariat entre l'École des arts plastiques et l'Académie des beaux-arts de Saint-Pétersbourg, Russie.

2002

• Au sein de l'École des arts décoratifs, Section Architecture intérieure, création de deux licences : en Design de l'environnement et en Espaces de communication.

2003

Signature d’une convention de partenariat entre l'École des arts décoratifs et l'École nationale supérieure des arts décoratifs (ENSAD) Paris.

2004
  • Transposition des études en système d’unités de valeur en conformité avec l’ECTS (European Credit Transfer System).
  • Au sein de l'École de cinéma et de réalisation audiovisuelle, création de trois mastères : en production cinématographique et audiovisuelle / en réalisation TV / en réalisation cinématographique.
  • Signature d’une convention de partenariat entre l'École de cinéma et de réalisation audiovisuelle et l'Institut national de l'audiovisuel (INA) Paris.
  • Signature d’une convention de partenariat entre l'École des arts plastiques et l'École nationale supérieure de la photographie (ENSP), Arles.
  • Homologation par le ministère français de la Culture et de la Communication des diplômes délivrés par L'École des arts plastiques et arts appliqués (licence et master).
  • Signature d’une convention de partenariat entre la Fine Arts Academy of Warsaw et l'École des arts plastiques.
2005

• L’École des Arts Plastiques et Arts Appliqués crée le « Pole Impression/ Édition ». L’École des Arts Plastiques et Arts Appliqués crée 3 Masters : - Master Arts Visuels- Nouveaux Médias. - Master Arts Visuels- Arts Plastiques. - Master Arts Visuels- Arts Appliqués. • Signature d’une convention de partenariat entre l’École des Arts Décoratifs –Section Arts Graphiques et Publicité, et l’École Estienne – Paris. • Signature d’une convention de partenariat entre l’École d’Architecture Paris Val de Seine et l’IUA (Institut d’Urbanisme de l’Alba). • Création du Master en Aménagement du Paysage au sein de l’Institut d'Urbanisme de l'Alba (IUA). • Signature d’une convention de partenariat entre l’École d’Architecture de Paris –Belleville et l’École d’Architecture de l’Alba. • Signature d’une convention de partenariat entre l’École Supérieure d’Architecture de Paris –Belleville et l’École d’Architecture de l’Alba. • Signature d’une convention de partenariat entre l’École Supérieure d’Architecture de Marseille ENSA et l’École d’Architecture de l’Alba.

2007

• Signature d’une convention de partenariat entre l’École Supérieure d’Architecture La Villette et l’École d’Architecture de l’Alba. • Signature d’une convention de partenariat entre la Faculté d’Architecture de Sarajevo et l’École d’Architecture de l’Alba. • Partenariat entre la Municipalité de Zouk et l’Institut d’Urbanisme de l’Alba (IUA). • Création de MAJAL au sein de l’Institut d’Urbanisme de l’Alba (IUA).

2009

• Signature d’une convention de partenariat entre l’École de Cinéma et de Réalisation Audiovisuelle de l’ALBA et la HEAD (Haute École d’Art et de Design)- Genève. • Décès de Georges Haddad. • André Bekhazi devient Doyen de l’Alba.

2011

• L’École des Arts Plastiques et Arts Appliqués prend le nom d’École Des Arts Visuels. • Signature d’une convention de partenariat entre l’Université Catholique de Louvain (UCL) et l’École d’Architecture de l’Alba. • Signature d’une convention de collaboration entre l’Institut d’Urbanisme de l’Alba (IUA) et l’Université de Paris-Est Marne la Vallée et création de la première formation doctorale en Urbanisme au Liban, en collaboration avec l’Institut Français d’Urbanisme.

Les principes d'enseignement de l'ALBA[modifier | modifier le code]

L’ALBA dispense une formation artistique pluridisciplinaire dont les maîtres mots sont la polyvalence, la créativité, l’accompagnement personnalisé, le travail sur projets et l’excellence. Les cursus d’études de l’ALBA ciblent une approche polyvalente des langages artistiques. L’objectif est de permettre aux étudiants de maîtriser tous les outils susceptibles de stimuler leur créativité. De nombreux diplômés de l’ALBA, devenus précurseurs dans leur discipline, représentent d’ailleurs le Liban lors de manifestations internationales et voient leurs œuvres primées. Dans toutes les Écoles de l’ALBA, les classes pratiques sont à dimension humaine (8 à 25 étudiants en moyenne), ce qui permet aux étudiants de bénéficier d’un accompagnement personnalisé de la part des enseignants. Les enseignements dispensés à l’ALBA le sont toujours par des professionnels réputés dans leur discipline, qu’ils soient libanais ou qu’il s’agisse d’intervenants venus de l’étranger. De même, de nombreuses conventions de partenariats ont été signées avec des écoles d’art françaises parmi les plus réputées, grâce auxquelles les enseignants de ces écoles viennent animer des séminaires et monter des projets artistiques à l’ALBA.

Lien externe[modifier | modifier le code]