Académie diplomatique de Vienne

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

48° 11′ 35.75″ N 16° 22′ 14.84″ E / 48.1932639, 16.3707889 ()

L’Académie diplomatique de Vienne est une institution de formation postuniversitaire, préparant des étudiants diplômés de l'enseignement supérieur et originaires de tout pays, à une carrière internationale dans le domaine du service public et de l'économie, ainsi qu'à des postes de direction dans les organisations internationales et l'Union européenne. Les matières principales portent sur : les relations internationales, les sciences politiques, le droit international et le droit communautaire, l’économie, l'histoire et les langues.

L'Académie diplomatique propose par ailleurs :

  • Un cours d’été pour la langue allemande et la civilisation autrichienne
  • Des programmes de formation continue
  • Des conférences et des exposés avec des personnalités issues du monde de la politique, de l’économie et de la culture
  • Des programmes de recherche

Histoire[modifier | modifier le code]

La façade de l'Académie diplomatique de Vienne

L'Académie diplomatique de Vienne a fait suite à l'Académie orientale fondée en 1754 par Marie-Thérèse. Cela fait d’elle la plus ancienne école diplomatique du monde. À la fin du XIXe siècle, l'Académie orientale a été réorganisée sous le nom d'Académie consulaire. Celle-ci fut complètement fermée sous le régime national-socialiste. Sous sa forme actuelle, l'Académie diplomatique a été rouverte par le ministre des Affaires étrangères de l’époque, Dr. Bruno Kreisky, en septembre 1964. En 1996, l'Académie diplomatique a pris son autonomie par rapport au ministère des Affaires étrangères et jouit depuis du statut d'établissement autonome de droit public.

Étudier à l’Académie diplomatique de Vienne[modifier | modifier le code]

La filière du Diplôme[modifier | modifier le code]

La filière du Diplôme représente le programme "classique" de l'Académie diplomatique, dont la création a été concomitante à la réouverture de l’Académie après la seconde guerre mondiale. Sur la base d’une approche interdisciplinaire combinant l’économie, le droit et les sciences politiques, les étudiants développent les savoirs et les compétences analytiques nécessaires pour traiter des problématiques complexes et esquisser des solutions. Par ailleurs, un entraînement à des compétences plus pratiques comme la rhétorique, les techniques de l’exposé oral et des négociations est proposé, ainsi que des stratégies pour traiter les crises et travailler avec les médias. En outre, la filière du Diplôme comprend une formation linguistique très intensive en allemand, en anglais et en français. Le diplôme final représente pour les ressortissants autrichiens la condition formelle requise pour pouvoir faire acte de candidature au concours du Ministère des Affaires étrangères (le Préalable), lorsque ceux-ci ne possèdent pas de diplôme universitaires en droit, science politique ou économie.

Master of Advanced International Studies (MAIS)[modifier | modifier le code]

Le bar à l'Académie diplomatique de Vienne

Master scientifique en technologie de l'environnement et affaires internationales (ETIA)[modifier | modifier le code]

Ce master, créé en 2007/2008, est un programme commun de l´Académie diplomatique de Vienne et de l´Université technique. Dans la première décennie du XXIe siècle, les thèmes environnementaux sont passés d´une position périphérique à une position centrale en politique. Compte tenu de ce développement, l´Académie diplomatique de Vienne et l´Université technique de Vienne ont élaboré une formation postuniversitaire, qui a pour but d´apporter aux nouveaux « managers de l´environnement » les connaissances indispensables au développement et à la mise en œuvre des mesures au niveau international. Ce master ETIA dure deux ans. La première année d´études se déroule à l´AD, la deuxième à l´Université technique. Les contenus abordés à l´AD portent sur : le droit international, les relations internationales, l´économie et l´histoire, avec un accent particulier mis sur les problématiques environnementales dans leurs aspects juridiques, politiques, et économiques. La partie technique du programme comporte entre autres les domaines suivants : gestion de l´eau, de l´air et des ressources, technologie de l´environnement, développement durable, changement climatique.

Offre complémentaire de l'Académie diplomatique de Vienne[modifier | modifier le code]

Université d'été[modifier | modifier le code]

Le jardin de l'Academie diplomatique de Vienne

Cette université pour la langue allemande et la civilisation autrichienne s´adresse, depuis sa création en 1997, à des étudiants de toutes nationalités. Les compétences de lecture, d´écriture, de production et de compréhension orale font l'objet d´un entraînement intensif en petits groupes couvrant six niveaux de compétence. Les thématiques historiques, politiques, économiques et culturelles sont traitées en priorité, la perspective autrichienne faisant l´objet d'une attention toute particulière.

Les cours spéciaux[modifier | modifier le code]

L´Académie diplomatique organise chaque année de nombreux séminaires spéciaux et des programmes de formation dans les domaines des relations internationales, de la diplomatie, de l´étiquette, de l´UE.

Manifestations et publications[modifier | modifier le code]

L´AD organise à côté de ses programmes d´études de très nombreuses manifestations publiques. Des personnalités issues du monde de la politique, de la diplomatie, de l’économie ainsi que de la culture viennent faire des conférences et discuter sur des thèmes actuels généralement pris dans leur domaine d’expertise. En outre, l’AD élabore et organise environ deux fois par an deux grandes conférences consacrées à une problématique d’actualité. Ainsi se sont déroulées en 2007 la conférence : « L’Islam en Europe » et en 2008 celle consacrée au « Printemps de Prague : la fin d'une illusion ». Les contributions à ces conférences seront publiées dans la collection de l’Académie diplomatique, les Favorita Papers.

Vivre à l'Académie diplomatique de Vienne[modifier | modifier le code]

Piscine au Theresianum

L'Académie diplomatique de Vienne occupe un ancien palais impérial au centre de Vienne. L'AD avec son campus n'est pas seulement un centre d’études mais aussi de vie. À côté des salles consacrées aux séminaires et cours magistraux, l'AD « héberge » aussi de ce fait 40 chambres étudiantes, un bar, une salle de remise en forme, un jardin, une salle informatique, et la bibliothèque du ministère des Affaires étrangères. La piscine du Thérésianum voisin est également ouverte aux étudiants de l'AD. L'Initiative Estudiantine de l'Académie Diplomatique (DASI en allemand) joue un rôle particulier dans la vie des étudiants. Elle leur offre le cadre adéquat pour mener à bien divers projets (conférences, bal de charité, etc..). Le club des Anciens Élèves de l'AD offre aux étudiants la possibilité de nouer et de conserver des contacts entre eux.

Personnalités célèbres[modifier | modifier le code]

Les directeurs[modifier | modifier le code]

1754-1769 Pater Joseph Franz
1770-1785 Pater Johann von Gott Nekrep
1785-1832 Pater Franz Höck
1832-1849 Joseph Othmar von Rauscher
1849-1852 Max Selinger
1852-1861 Philippe von Körber
1861-1871 Ottokar Maria Freiherr von Schlechta von Wschehrd
1871-1883 Heinrich Barb
1883 Konstantin Freiherr von Trauttenberg
1883-1885 Paul Freiherr Gautsch von Frankenthurn
1886-1904 Michael Freiherr Pidoll von Quintenbach
1904-1933 Anton Winter
1933-1941 Friedrich Hlavac
1964-1967 Ernst Florian Winter
1967 Robert Friedinger-Pranter
1967-1968 Johannes Coreth
1968-1975 Arthur Breycha-Vauthier
1975-1976 Emanuel Treu
1976-1977 Arthur Breycha-Vauthier
1977-1978 Johannes Coreth
1978-1986 Heinrich Pfusterschmid-Hardtenstein
1986-1993 Alfred Missong
1994-1999 Paul Leifer
1999-2005 Ernst Sucharipa
2005-2009 Jiří Gruša
2009- Hans Winkler

Les anciens élèves[modifier | modifier le code]

Celso Amorim (Ministre des Affaires étrangères du Brésil), Cela Fatimir (Directrice générale au Ministère des Affaires étrangères de l’Albanie), Agenor Gawrzyal (Président des Assurances Warta à Varsovie), Kolinda Grabar-Kitarović (Ancienne ministre des Affaires étrangères et de l’Intégration européenne en Croatie), Friedrich Hamburger (Directeur à la Commission européenne), Shigeo Katsu (Vice-présidente de la Banque mondiale pour l'Europe et l'Asie), Shpresa Kureta (Ancienne ambassadrice de l’Albanie en Autriche), Igor Lukšić (Ministre des Finances du Montenegro), Gerlinde Manz-Chris (Responsable des relations publiques au gouvernement du Lichtenstein), Gabriele Matzner (Ambassadrice de l'Autriche à Londres), Leopold Maurer (Directeur général au Conseil de l'Europe), Heinz Schaden (Représentation permanente à Bruxelles), Anita Pipan (Directrice-Générale Generaldirektorin au Ministère des Affaires Étrangères, Slovénie im Außenministerium Slowenien), Ranko Vujačić (Directeur à l'UNIO),

Kurt Waldheim (Ancien secrétaire général de l'ONU et ancien président autrichien), Hans Winkler (Secrétaire d’Etat au ministère pour les affaires européennes et internationales de la République autrichienne).

Les professeurs[modifier | modifier le code]

Michel Cullin, Robert Evans, A.J. R. Groom, Hubert Isak, Wilhelm Kohler, Ludger Kühnhardt, Gerhard Mangott, enis Mueller, Hanspeter Neuhold, Manfred Nowak, Anton Pelinka, Michael Plummer, Arthur Rachwald, Adam Roberts, Erich Streißler, Arnold Suppan, Wolfgang Wessels, Georg Winckler.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Oliver Rathkolb (Ed.): 250 Jahre. Von der Orientalischen zur Diplomatischen Akademie in Wien, Innsbruck, 2004
  • Melanie Sully (Ed.): Out of Vienna. Favorita Paper 2004.
  • Melanie Sully (Ed.): The Odessa Connection. Favorita Papers Special Edition. Wien, 2008
  • Melanie Sully (Ed.): Black Sea Calling. Favorita Paper 2008
  • Ruth Heidrich-Blaha, Michael Ley, Rüdiger Lohlker (Ed.): Islam in Europa. Favorita Papers 01/2007. Wien, 2007
  • Thomas Row (Ed.): Does Central Europe Still Exist? History, Economy, Identity. Favorita Papers 03/2006. Wien, 2007
  • Luc Hermann (Ed.): Migration and the European Union. Favorita Papers 03/2008, Wien, 2009
  • Karin Kneissl, Rudolf Hecht, Magnus Bosse (Ed.): The Energy Gamble: Securing the Future Mix of Energy. Favorita Papers 02/2006. Wien, 2006
  • Jiří Gruša, Wolfgang Lederhaas (Ed.): Mit vereinten Kräften? Der Machtanspruch der Literatur. Favorita Papers 01/2006. Wien, 2007

Liens externes[modifier | modifier le code]