Académie d'architecture de Berlin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

52° 30′ 58″ N 13° 23′ 56″ E / 52.51611111, 13.39888889

Vue en 1888 de l'académie d'architecture de Berlin, construite en 1832-1836 par Schinkel

L'académie d'architecture de Berlin (Berliner Bauakademie) est une grande école de Berlin (quartier de Mitte) fondée le 18 mars 1799 par la volonté de Frédéric-Guillaume III de Prusse et qui fut installée, près du château de Berlin, dans des locaux bâtis par Karl Friedrich Schinkel en 1832-1836. Ceux-ci ont été presque complètement détruits pendant la Seconde Guerre mondiale. Les restes du palais ont été démolis en 1962 par la République démocratique allemande. Depuis avril 1879, l'Académie d'architecture était devenue un département de l’Université technique de Berlin.

Historique[modifier | modifier le code]

Vue de l'académie d'architecture de Berlin, tableau d'Eduard Gärtner (1868)

L'académie s'installe d'abord provisoirement Unter den Linden à l'emplacement futur du Grand Hôtel de Rome, puis aux deuxième et troisième étages en 1800 de l'hôtel de la Monnaie au marché de Werder (Friedrichswerder) et enfin dans une maison à l'angle de la Zimmerstraße et de la Charlottenstraße. Elle trouve son emplacement définitif dans le bâtiment bâti selon les plans de Schinkel (1832-1836) et comprend d'ailleurs ses propres bureaux. Le maître d'œuvre est Emil Flaminius. Le bâtiment, de plan carré, comprend quatre façades autour d'une cour, de longueur égale, chacune divisée verticalement en huit travées, grâce à neuf pilastres. Les fenêtres sont en forme de triforium, ouvertes sur l'extérieur grâce à deux colonnes et surmontées d'arcs.

Les façades sont de briques rouges avec des motifs décoratifs en terre cuite. L'attique reprend les motifs de l'église voisine néogothique de Friedrichswerder, construite par Schinkel. Des ateliers et boutiques sont installés au rez-de-chaussée, des salles d'étude, la bibliothèque et l'académie d'architecture royale prussienne aux premier et second étages, ainsi que les bureaux de la direction. Plus tard une salle d'archives est installée sous les toits. L'appartement de Schinkel est transformé de 1844 à 1873 en premier musée de Schinkel, qui est installé aujourd'hui à l'église de Friedrichswerder.

L'édifice de l'académie d'architecture ne sert plus d'école d'architecture à partir de 1884. Pendant cinquante ans, jusqu'en 1933, il accueille les locaux de la Königlich Preußische Messbild-Anstalt, devenue en 1921 la Staatliche Bildstelle. Cette institution, sous la direction d'Albrecht Meydenbauer, est la première institution au monde de photogrammétrie par son importance et conserve des dizaines de milliers d'archives des bâtiments historiques. Il y avait en 1920 vingt-mille plaques de verre de négatifs de format 30 X 30 cm ou 40 X 40 cm.

L'académie d'architecture avec ses fausses façades en 2008 à la Schinkelplatz

Il abrite aussi l'institut météorologique de l'université de Berlin. Pendant la période de la République de Weimar, l'édifice abrite à partir de 1920 la fameuse Deutsche Hochschule für Politik (comparable à l'école libre des Sciences politiques de Paris). L'académie est sérieusement endommagée par les bombardements de la fin de la Seconde Guerre mondiale, en février 1945, et partiellement restaurée, pour abriter la Deutsche Bauakademie (académie d'architecture allemande) alors que le restes voisins du château de Berlin sont dynamités.

Il est décidé en 1962, dans le cadre de la « reconstruction socialiste du centre de Berlin », de la détruire pour laisser place aux nouveaux locaux du ministère des Affaires étrangères de la République démocratique allemande. Le nouvel édifice est prêt en 1966.

Ce nouvel édifice est détruit à son tour en 1995, quelques années après la réunification. Il est alors prévu de reconstruire à l'identique les façades de l'ancienne académie pour abriter un musée d'architecture, ainsi qu'un centre de recherche de la firme Mercedes-Benz. Mais le coût des travaux ne permet pas pour l'instant la reconstruction.

Source[modifier | modifier le code]