Académie Suisse

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

L’académie Suisse était un atelier de peinture situé quai des Orfèvres, dans l'Île de la Cité, à Paris, dès la première moitié du XIXe siècle (1815). Moyennant une somme modique, les artistes nécessiteux pouvaient bénéficier des services d'un modèle. Elle était dirigée par « le père Suisse », ancien modèle de David[1].

De nombreux peintres ont fait leurs premières armes dans ce qui était parfois dénommé « le sanctuaire de l'Art et du tapage[2] » (les artistes ayant en effet une liberté absolue de recherches et de procédés, d'où les débordements possibles[3]), entre autres Jean-Baptiste Corot[4], Paul Cézanne[5], Édouard Manet[6], Claude Monet[7] ou Camille Pissarro[8] pour les plus connus.

C'est dans cet atelier que Cézanne fit la connaissance de Pissarro et de Guillaumin.

Principaux élèves de l'académie Suisse[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Benoît Noël, Parisiana : la capitale des peintres au XIXème siècle, DISLAB,‎ 2006, p. 134
  2. F. Baille, Les Petits Maîtres d'Aix à la Belle Époque, éd. Paul Roubaud, Aix-en-Provence, 1981, p. 86.
  3. Jean-Jacques Lévêque, Paul Cézanne : le précurseur de la modernité, 1839-1906, A.C.R Édition,‎ 1995, p. 25
  4. Jean Selz, Camille Corot : un rêveur solitaire, 1796-1875, A.C.R Édition,‎ 1996, p. 188
  5. Biographie de Cézanne.
  6. Biographie de Manet.
  7. Biographie de Monet.
  8. Cézanne et Pissarro 1865-1885.