Acățari

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Acățari
Blason de Acățari
Héraldique
Administration
Pays Roumanie Roumanie
Région Transylvanie
Département Mureș
Maire
Mandat
Osváth Csaba UDMR
2008
Code postal 547 005
Indicatif téléphonique international +(40)
Démographie
Population 4 883 hab. (2007)
Densité 66 hab./km2
Géographie
Coordonnées 46° 27′ N 24° 39′ E / 46.45, 24.65 ()46° 27′ Nord 24° 39′ Est / 46.45, 24.65 ()  
Altitude 319 m
Superficie 7 420 ha = 74,20 km2
Divers
Cours d'eau Niraj
Fondation 1497
Localisation
Localisation de Acățari dans le județ de Mures
Localisation de Acățari dans le județ de Mures

Géolocalisation sur la carte : Roumanie (administrative)

Voir la carte administrative de Roumanie
City locator 14.svg
Acățari

Géolocalisation sur la carte : Roumanie (relief)

Voir la carte topographique de Roumanie
City locator 14.svg
Acățari

Acățari (Ákosfalva en hongrois, Aschdorf ou Achatiusdorf en allemand) est une commune roumaine du județ de Mureș, dans la région historique de Transylvanie et dans la région de développement du Centre.

Géographie[modifier | modifier le code]

La ville d'Acățari est située dans le sud du județ, sur le plateau de Târnăveni, au bord de la Niraj, à 13 km au sud-est de Târgu Mureș, le chef-lieu du județ.

La municipalité est composée des neuf villages suivants (population en 2002)[1] :

  • Acățari (1 200), siège de la municipalité ;
  • Corbești (122) ;
  • Găiești (385) ;
  • Gruișor (346) ;
  • Murgești (494) ;
  • Roteni (814) ;
  • Stejeriș (355) ;
  • Suveica (257) ;
  • Vătenii (808).

Histoire[modifier | modifier le code]

La première mention de la commune date de 1497.

La commune d'Acățari a appartenu au Royaume de Hongrie, puis à l'Empire d'Autriche et à l'Empire austro-hongrois.

En 1876, lors de la réorganisation administrative de la Transylvanie, a été rattachée au comitat de Maros-Torda.

La commune d'Acățari a rejoint la Roumanie en 1920, au Traité de Trianon, lors de la désagrégation de l'Autriche-Hongrie. Elle a été de nouveau occupée par la Hongrie de 1940 à 1944, période durant laquelle la petite communauté juive fut exterminée par les Nazis. Elle est redevenue roumaine en 1945.

Politique[modifier | modifier le code]

Le Conseil Municipal d'Acățari compte 13 sièges de conseillers municipaux. À l'issue des élections municipales de juin 2008, Osváth Csaba (UDMR) a été élu maire de la Ville[2].

Élections municipales de 2008[3]
Parti Nombre de conseillers
Union démocrate magyare de Roumanie (UDMR) 11
Parti Civique Hongrois (PCM) 2

Religions[modifier | modifier le code]

En 2002, la composition religieuse de la commune était la suivante[4] :

Démographie[modifier | modifier le code]

En 1900, la commune comptait 48 Roumains (0,82 %), 5 673 Hongrois (97,26 %) et 26 Allemands (0,45 %)[5].

En 1930, on recensait 588 Roumains (10,17 %), 4 881 Hongrois (84,40 %), 58 Juifs (0,76 %) et 246 Tsiganes (3,24 %).

En 2002, 75 Roumains côtoient 4 424 Hongrois (92,53 %) et 281 Tsiganes (5,87 %) [4]. La commune comptait à cette date 1 829 ménages et 1 988 logements[6].

Évolution démographique
1850 1880 1900 1910 1930 1956 1977 1992 2002
5 026 4 650 5 503 5 833 5 784 6 256 5 230 4 705 4 781
2007 - - - - - - - -
4 883[7] - - - - - - - -


Économie[modifier | modifier le code]

L'agriculture et l'exploitation des forêts constitue la base de l'économie locale.

Communications[modifier | modifier le code]

Routes[modifier | modifier le code]

Acățari est située à l'intersection de la route nationale DN13 (Route européenne 60) entre Târgu Mureș au nord et Sighișoara au sud et de la route régionale DJ151D Miercurea Nirajului-Ungheni.

Voies ferrées[modifier | modifier le code]

La commune dispose d'une gare sur la ligne Ungheni-Miercurea Nirajului.

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • Temple réformé de 1753.
  • Église orthodoxe de 1938.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Carte du județ de Mureș

(ro) Diverses informations sur la commune.

Notes et références[modifier | modifier le code]