Acétate d'uranyle et de zinc

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Acétate d'uranyle et de zinc
Acétate d'uranyle et de zinc
Identification
Nom IUPAC diacétate de dioxouranium et de zinc
Synonymes

bis(acétato-O)dioxouranate de zinc

No CAS 10138-94-0
No EINECS 233-390-8
PubChem 165827
SMILES
InChI
Propriétés chimiques
Formule brute C4H6O6UZn
Masse molaire[1] 453,5 ± 0,03 g/mol
C 10,59 %, H 1,33 %, O 21,17 %, U 52,49 %, Zn 14,42 %,
Précautions
Matériau radioactif
Composé radioactif
Directive 67/548/EEC[2]
Très toxique
T+
Dangereux pour l’environnement
N



SGH[2]
SGH06 : ToxiqueSGH08 : Sensibilisant, mutagène, cancérogène, reprotoxiqueSGH09 : Danger pour le milieu aquatique
Danger
H300, H330, H373, H411,
Unités du SI et CNTP, sauf indication contraire.

L'acétate d'uranyle et de zinc est un composé chimique de formule UO2Zn2+(CH3COO)2, qu'on trouve également écrite (UO2)2+Zn2+(CH3COO)4 en considérant les cations uranyle UO22+ et zinc Zn2+ et l'anion acétate CH3COO.

Il est utilisé comme réactif de laboratoire pour la détermination de la concentration de sodium en solution aqueuse à l'aide d'une méthode par précipitation quantitative du sodium avec de l'acétate d'uranyle et de zinc puis analyse gravimétrique pour doser le sodium sous forme d'acétate d'uranyle, de zin et de sodium (UO2)2ZnNa(CH3COO)·9H2O.

La présence éventuelle d'impuretés de césium et de rubidium n'altère pas la mesure, en revanche le potassium et le lithium doivent être éliminés du milieu avant l'analyse[3],[4].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Masse molaire calculée d’après « Atomic weights of the elements 2007 », sur www.chem.qmul.ac.uk.
  2. a et b Entrée de « Uranium compounds » dans la base de données de produits chimiques GESTIS de la IFA (organisme allemand responsable de la sécurité et de la santé au travail) (allemand, anglais), accès le 14 septembre 2011 (JavaScript nécessaire)
  3. (en) H. H. Barber et I. M. Kolthoff, « A SPECIFIC REAGENT FOR THE RAPID GRAVIMETRIC DETERMINATION OF SODIUM », Journal of the American Chemical Society, vol. 50, no 6,‎ juin 1928, p. 1625–1631 (lire en ligne) DOI:10.1021/ja01393a014
  4. (en) H. H. Barber et I. M. Kolthoff, « GRAVIMETRIC DETERMINATION OF SODIUM BY THE URANYL ZINC ACETATE METHOD. II. APPLICATION IN THE PRESENCE OF RUBIDIUM, CESIUM, POTASSIUM, LITHIUM, PHOSPHATE OR ARSENATE », Journal of the American Chemical Society, vol. 51, no 11,‎ novembre 1929, p. 3233–3237 (lire en ligne) DOI:10.1021/ja01386a008