Acétate d'hexyle

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Acétate d'hexyle
Acétate d'hexyle
Identification
Nom IUPAC éthanoate d'hexyle
Synonymes acétate de n-hexyle
No CAS 142-92-7
No EINECS 205-572-7
PubChem 8908
SMILES
InChI
Apparence liquide incolore
Propriétés chimiques
Formule brute C8H16O2  [Isomères]
Masse molaire[1] 144,2114 ± 0,0081 g/mol
C 66,63 %, H 11,18 %, O 22,19 %,
Propriétés physiques
fusion -80 °C [2]
ébullition 171,5 °C [2]
Solubilité 0,4 g·l-1 (eau,20 °C) [2]
Masse volumique 0,8673 g·cm-3 à 25 °C [3]
d'auto-inflammation 265 °C [2]
Point d’éclair 56 °C [2]
Viscosité dynamique 1,118 mPa·s à 20 °C [3]
Thermochimie
Δfus 19,83 kJ·mol-1 à -61,05 °C[4]
Δvap 51,9 kJ·mol-1 à 25 °C[5]
Précautions
Transport[2]
30
   1233   
NFPA 704[6]

Symbole NFPA 704

 
Écotoxicologie
LogP 2,96 [7]
Unités du SI et CNTP, sauf indication contraire.

L'acétate d'hexyle ou éthanoate d'héxyle est l'ester de l'acide acétique (acide éthanoïque) avec l'hexanol et de formule semi-développée CH3COO(CH2)5CH3. Il est utilisé principalement comme solvant pour résines, polymères, graisses et huiles. C'est également un additif pour peinture pour améliorer la dispersion de la peinture sur une surface[8]. Cet ester est aussi employé comme arôme notamment dans des compositions fruités et est présent dans l'odeur de nombreux fruits et boissons alcoolisées[9]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Masse molaire calculée d’après « Atomic weights of the elements 2007 », sur www.chem.qmul.ac.uk.
  2. a, b, c, d, e et f Entrée de « Hexyl acetate » dans la base de données de produits chimiques GESTIS de la IFA (organisme allemand responsable de la sécurité et de la santé au travail) (allemand, anglais), accès le 27 juillet 2010 (JavaScript nécessaire)
  3. a, b, c et d (en) Hiannie Djojoputro et Suryadi Ismadji, « Density and Viscosity Correlation for Several Common Fragrance and Flavor Esters », Journal of Chemical & Engineering Data, vol. 50, no 2,‎ 2005, p. 727-731 (DOI 10.1021/je050001c)
  4. (en) Eugene S. Domalski et Elizabeth D. Hearing, « Heat Capacities and Entropies of Organic Compounds in the Condensed Phase. Volume III », J. Phys. Chem. Ref. Data, vol. 25, no 1,‎ 1996, p. 1-525 (DOI 10.1063/1.555985)
  5. (en) Eugene L. Krasnykh, Sergey P. Verevkin et Jan Doubsky, « Vapour pressures and enthalpies of vaporization of a series of the linear n-alkyl acetates », J. Chem. Thermodyn., vol. 38, no 6,‎ 2006, p. 717-723 (DOI 10.1016/j.jct.2005.08.003)
  6. UCB Université du Colorado
  7. (en) Hideji Tanii, Jian Huang, Takao Ohyashiki et Kazuo Hashimoto, « Physical-chemical-activity relationship of organic solvents: Effects on Na+-K+-ATPase activity and membrane fluidity in mouse synaptosomes », Neurotoxicology and Teratology, vol. 16, no 6,‎ 1994, p. 575-582 (DOI 10.1016/0892-0362(94)90035-3)
  8. (en) Dieter Stoye, Solvents, Wiley-VCH Verlag GmbH & Co, coll. « Ullmann's Encyclopedia of Industrial Chemistry »,‎ 15 juin 2000 (DOI 10.1002/14356007.a24_437, présentation en ligne)
  9. (en) Karl-Georg Fahlbusch, Franz-Josef Hammerschmidt, Johannes Panten, Wilhelm Pickenhagen, Dietmar Schatkowski, Kurt Bauer, Dorothea Garbe, Horst Surburg, Flavors and Flagrances, Wiley-VCH Verlag GmbH & Co, coll. « Ullmann's Encyclopedia of Industrial Chemistry »,‎ 15 janvier 2003 (DOI 10.1002/14356007.a11_141, présentation en ligne)