Abou Simbel

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Abu Simbel)
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Ne doit pas être confondu avec Temples d'Abou Simbel.
Abou Simbel
أبو سنبل
Une rue d'Abou SImbel (2007)
Une rue d'Abou SImbel (2007)
Administration
Pays Drapeau de l'Égypte Égypte
Gouvernorat Assouan
Géographie
Coordonnées 22° 20′ 00″ N 31° 37′ 00″ E / 22.3333, 31.6166 ()22° 20′ 00″ Nord 31° 37′ 00″ Est / 22.3333, 31.6166 ()  
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Égypte

Voir la carte administrative d'Égypte
City locator 14.svg
Abou Simbel

Géolocalisation sur la carte : Égypte

Voir la carte topographique d'Égypte
City locator 14.svg
Abou Simbel

Abou Simbel[1] (arabe أبو سنبل ou أبو سمبل : Le père de l'épi) est une ville égyptienne située en bordure du lac Nasser à 290 km au sud-ouest d'Assouan. On y accède en avion (via l'aéroport d'Abou Simbel) depuis Le Caire ou depuis Assouan. On peut également y accéder par la route depuis Assouan.

L'aéroport d'Abou Simbel

Monuments remarquables[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Temples d'Abou Simbel.

Abou Simbel est un site archéologique de Basse-Nubie sur la rive gauche du Nil dans la région d'Assouan mondialement connu. De l'ancienne ville subsistent presque intacts deux temples que Ramsès II (XIXe dynastie) fit creuser dans le grès de la montagne occidentale, face au Nil. Le grand temple, précédé de quatre colosses assis représentant le pharaon, était consacré à , Amon et Ramsès. La première salle du temple est une salle hypostyle, où l'on trouve une statue d'Osiris, la salle suivante est consacrée au dieu Ptah. Le petit temple ou temple d'Hathor est précédé de six statues debout figurant le pharaon et sa femme Néfertari. Menacés d'être submergés en raison de la construction du haut barrage d'Assouan, ces temples ont été découpés bloc par bloc (1 305 blocs dont certains atteignaient trente tonnes) et remontés 64 m au-dessus de leur emplacement primitif sur un escarpement artificiel (1963-1968) à la suite d'une campagne de protection lancée par l'Unesco.

À cent kilomètres à l’ouest se trouve aussi un observatoire astronomique préhistorique sur le site de Nabta Playa. Cet observatoire serait selon la NASA l'un des plus anciens existants au monde.

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Nom arabe d'Ibsamboul, que les égyptiens nommaient Abochek et les grecs Abcocis.

Lien externe[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :