Abu Saïd Bahadur

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Abu Saïd.

Abu Saïd Bahadur[1], né en 1305, mort en 1335, prince mongol descendant de Gengis Khan, membre de la dynastie des Houlagides, est le neuvième ilkhan de Perse de 1316 à sa mort

Introduction : la dynastie houlagide[modifier | modifier le code]

  • Houlagou Khan (1256-1265), petit-fils de Gengis Khan par Tolui
  • Abaqa (1265-1282), fils d'Houlagou
  • Teküder (1282-1284), fils d'Houlagou ; converti à l'islam sous le nom d'Ahmad
  • Arghoun (1284-1291), fils d'Abaqa
  • Ghaykhatou (1291-1295), fils d'Abaqa
  • Baïdou (1295), petit-fils d'Houlagou Khan par Taragay
  • Ghazan (1295-1304), fils d'Arghoun ; converti à l'islam sous le nom de Mahmud
  • Oldjaïtou(1304-1316), fils d'Arghoun
  • Abu Saïd Bahadur (1316-1335), fils d'Oldjaïtou

Biographie[modifier | modifier le code]

Abu Saïd est le fils du huitième ilkhan, Oldjaïtou. Il lui succède en 1316.

Le début de son règne est marqué par la chute du vizir de Ghazan et d'Oldjaïtou, Rashid al-Din, révoqué dès 1316 et exécuté en 1318. Un rôle essentiel est alors tenu par l'émir Chupan, jusqu'à sa disgrâce en 1327.

Abu Said se reconvertit à l'Islam Sunnite après que son père Oldjaïtou ait désigné le Chiisme comme religion d'etat, le Sunnisme redevint alors la religion officielle de l'empire.

Après la mort d'Abu Saïd, trois ilkhans éphémères se succédèrent jusqu'en 1338. Certaines listes font état de cinq autres ilkhans rivaux jusqu'en 1353, nommés par des puissances voisines.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. De l'arabe, abu sa`îd : « père de Saïd », « père de l'heureux »[réf. nécessaire] et du persan bahadûr : « héros »bahadur : cf. mongol baatar et russe bogatyr’
Précédé par Abu Saïd Bahadur Suivi par
Oldjaïtou
Ilkhan
(1316-1335)
Arpa Ka'on