Abu Bakr Ibn al-Arabi

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Ne doit pas être confondu avec Ibn Arabî.

Abû Bakr Ibn Al 'Arabî
ابو بكر ابن العربي

Nom de naissance Muhammad Ibn 'Abdi Llâh Al Ma'âfirî Al Ishbaylî
Alias
Abû Bakr
Naissance 1076
Séville (إشبيلية)
Décès 1148
Fès
Nationalité Andalouse
Pays de résidence Al-Andalus, Tunisie, Palestine, Syrie, Irak, Hijâz, Maroc
Profession
Juriste, Commentateur du Coran, Théologien

Abu Bakr Ibn al-Arabi (أبو بكر بن العربي) est un jurisconsulte andalou né à Séville (إشبيلية) en 1076 (22 Sha'bân 468) et mort à Fès (1148).
Il était juge en Andalousie (grand cadi de Séville), appliquant la jurisprudence malikite et la théologie ash'arite.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il naquit sous le règne de Al Mu'tamid Ibn 'Abbad.

Il étudia dans un premier temps auprès de son père, l'Imâm 'Abdu Llâh Ibn Muhammad Al Ma'âfirî, et de son oncle maternel, l'Imâm Abul Qâsim Al Hawzanî qui étaient des juristes renommés à Al-Andalus et des proches du pouvoir abbadite. Il apprit le Coran, la grammaire, la poésie, les mathématiques, la jurisprudence malikite et les bases de la théologie ash'arite.

Suite à la chute des Abbadites et la prise de pouvoir de la dynastie des Almoravides en 1091, et de la détérioration de la situation familiale du Qâdî Abû Bakr qui s'ensuivit, son père prit la décision de partir et de réaliser son pèlerinage à La Mecque, emmenant son fils avec lui. Il partit donc avec son père en direction du Moyen-Orient afin d'approfondir ses connaissances dans le domaine du Coran, du hadith, de la jurisprudence et ses fondements. Il commença par traverser Al-Andalus (Malaga, Cordoue et Almeria), puis accosta à Bejaïa (Algérie), traversa la Tunisie, l'Égypte, la Palestine, la Syrie et se fixa quelque temps à Baghdad où il rencontra notamment l'Imâm Abû Hâmid Al Ghazâlî, auprès de qui il étudia la philosophie, le soufisme et le kalâm[1].

Ouvrages[modifier | modifier le code]

Il a écrit plusieurs livres dont :

  • 'Arîdat Ul Ahwâdhî (عريدت الاحواذي).
  • Ahkâm Ul Qur°ân (احكام القرأن).
  • Al 'Awâsim min Al Qawâsim (العواصم القواصم).

Références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • V. Lagardère, « Abû Bakr B. Al 'Arabi, grand cadi de Séville », dans Revue de l'Occident musulman et de la Méditerranée, 1985, Vol. 40, p. 91-102 [lire en ligne (page consultée le 2 février 2010)]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]