Abraxas (album)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Abraxas.

Abraxas

Album de Santana
Sortie septembre 1970
Enregistré 17 avril - 2 mai 1970 à Wally Heider Recording Studio, San Francisco
Durée 37 min 18 s
Genre rock psychédélique
blues rock
soul
musique latine
Producteur Fred Catero et Carlos Santana
Label Columbia/Sony
Critique

Albums de Santana

Abraxas est le second album du groupe de rock Santana. Il est sorti en 1970 et classé pendant six semaines no 1 aux États-Unis.

Historique[modifier | modifier le code]

L'album est très proche du premier, en plus sophistiqué mais moins spontané et avec des titres plus courts. Il privilégie les percussions et les rythmes afro-cubains, les claviers et les solos de guitare. L'album contient trois hits majeurs : Black Magic Woman, Oye Como Va et l'instrumental Samba Pa Ti.

À son apogée le groupe commencera à se déliter à cause de l'addiction à la drogue de ses membres, en particulier Brown, Areas et Carabello.

Le titre de l'album est tiré d'une phrase du roman d'Herman Hesse, Demian.

Miles Davis aura été avec John Coltrane l'une des plus grandes influences de Carlos Santana, surtout avec l'album Bitches Brew sorti en 1969. La pochette d' Abraxas est un extrait de l' Annonciation (1962) de Mati Klarwein. Celle de Bitches Brew est du même auteur. Des personnages de la pochette de Bitches Brew seront repris sur celle d'Abraxas.

En 2003, l'album est classé 205e des 500 plus grands albums de tous les temps par le magazine Rolling Stone[1].

Liste des titres[modifier | modifier le code]

  1. Singing winds, Crying Beasts (M. Carabello) - 4:51
  2. Black Magic Woman/Gypsy Queen (Peter Green - G. Szabo) - 5:19 (reprise de Fleetwood Mac)
  3. Oye Como Va (T. Puente) - 4:17 (reprise de Tito Puente)
  4. Incident at Neshabur (A. Gianquinto - C. Santana) - 4:58
  5. Se Acabó (J. Areas) - 2:50
  6. Mother's Daugther (G. Rolie) - 4:25
  7. Samba Pa Ti (C. Santana) - 4:45
  8. Hope you're Feeling Better (G. Rolie) - 4:10
  9. El Nicoya (J. Areas) - 1:30
  10. Se a Cabo (Live) (J. Areas) - 3:47
  11. Toussaint L'Overture (Live) (C. Santna - G. Rolie - J. Areas - D. Brown - M. Carabello - M. Schrieve) - 4:52
  12. Black Magic Woman/Gypsy Queen (Live) (P. Green - G. Szabo) - 4:57
Les titres bonus 10, 11 et 12 sont des inédits enregistrés en public au Royal Albert Hall le 18 avril 1970.

Musiciens[modifier | modifier le code]

Il s'agit de la formation originale qui se produisit à Woodstock. Carlos Santana à la guitare, à ses côtés le batteur prodige Mike Schrieve, l'organiste et chanteur Gregg Rolie, le bassiste David Brown et les deux percussionnistes, José Areas et Mike Carabello.

Citations[modifier | modifier le code]

« We stood before it and began to freeze inside from the exertion. We questioned the painting, berated it, made love to it, prayed to it: We called it mother, called it whore and slut, called it our beloved, called it Abraxas »

— Pochette intérieure, extrait de Demian d'Herman Hesse

« Tout l'été j'ai tourné, et j'ai joué dans des salles avec Carlos Santana, le guitariste chicano qui fait du rock latino. Cet enfoiré peut vraiment se défoncer le cul. J'aimais sa façon de jouer, et c'est aussi quelqu'un de bien. On a appris à bien se connaître, et nous sommes restés en contact. Nous enregistrions tous les deux pour Columbia. Je passais en première partie de Carlos et ça ne me gênait pas, j'aimais ce qu'il faisait. Même quand nous ne jouions pas ensemble, si j'étais dans la ville où il jouait, j'allais écouter ses concerts. Je crois qu'il enregistrait Abraxas à cette époque, et j'allais en studio voir ce' qu'ils faisaient. Il m'a dit que c'est de moi qu'il avait appris l'utilisation du silence. Nous traînions ensemble, lui, moi et le critique Ralph Gleason. »

— Miles Davis avec Quincy Troupe, Miles. L'autobiographie, Infolio, 2007, p. 338.

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) 500 Greatest Albums of All Time
  • Alexandre Latour, Santana de A à Z, Les guides MusicBook, 2002, p. 11, 19.

Liens externes[modifier | modifier le code]