Abraham Lincoln, chasseur de vampires

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Ne doit pas être confondu avec Abraham Lincoln, chasseur de vampires (film).
Abraham Lincoln, chasseur de vampires
Auteur Seth Grahame-Smith
Genre horreur, fiction historique
Version originale
Titre original Abraham Lincoln, Vampire Hunter
Éditeur original Grand Central
Langue originale anglais
Pays d'origine États-Unis
Lieu de parution original New York
Date de parution originale 2 mars 2010
ISBN original 978-0-44656-308-6
Version française
Traducteur Morgane Munns
Éditeur Eclipse
Date de parution 21 mars 2011
Type de média broché
Couverture Paul Young
Nombre de pages 400
ISBN 978-2-3627-0028-6
Chronologie
Précédent 'Orgueil et préjugés et zombies'

Abraham Lincoln, chasseur de vampires (Abraham Lincoln, Vampire Hunter) est un roman d'horreur de Seth Grahame-Smith, présenté comme une autobiographie fictive d'Abraham Lincoln, publié par l'éditeur newyorkais Grand Central en 2010.

En France, le roman est publié par le label Eclipse dans la collection Horreur en 2011.

Synopsis[modifier | modifier le code]

L'Histoire reconnaît Abraham Lincoln, le seizième président des États-Unis, comme celui qui a sauvé l'Union et libéré des millions d'esclaves, mais elle a cependant dissimulé la vérité cachée derrière la guerre de Sécession : sa chasse contre les morts-vivants, cent-quarante ans durant.

Le livre[modifier | modifier le code]

Développement[modifier | modifier le code]

En plein succès de son Orgueil et préjugés et zombies, Seth Grahame-Smith écrit une autre fiction historique mêlant comédie et horreur: Abraham Lincoln, chasseur de vampires. Comme le titre l'indique, ce roman retrace la vie (fictive) d'Abraham Lincoln, de la jeunesse à l'assassinat, en s'appuyant sur ses Journaux secrets révélant sa lutte contre le vampirisme.

Couverture[modifier | modifier le code]

La couverture présente une photographie d'Abraham Lincoln, debout, bras derrière lui, avec ce qui semble être une hache derrière le dos et du sang sur le mur derrière lui, avec une empreinte de main sanglante ainsi que quelques traces de sang. La quatrième de couverture offre une autre vision de la même scène vue de son dos : il tient effectivement une hache sanglante à la main et une tête coupée dégoulinant de sang dans l'autre.

À la différence de la couverture française, l'illustrateur Paul Young, gardant le même détournement, présente en revanche le président américain dans la position assise.

Publication[modifier | modifier le code]

Marketing[modifier | modifier le code]

Bande-annonce publicitaire[modifier | modifier le code]

Afin de promouvoir Abraham Lincoln, Vampire Hunter sous forme de publicité, Bodega Production lance, en mars 2010, un court-métrage de deux minutes écrit et réalisé en noir et blanc par Adam Reid, mettant en scène Michael Krebs dans le rôle d'Abraham Lincoln et Jason Vail en vampire[1]. L'action a lieu en 1864 dans la Maison-Blanche, où le président se confronte à un vampire dans une bataille à mort.

C'est en février 2010 que la production a commencé le tournage dans le gigantesque manoir Alder Manor[1],[2] situé à Yonkers dans l'État de New York.

Réception[modifier | modifier le code]

Depuis sa publication aux États-Unis en mars 2010, Abraham Lincoln, chasseur de vampires se trouvait à la quatrième place de la liste de best-sellers de The New York Times, le 16 mars 2011, dans la catégorie Hardcover Fiction[3], mais a chuté en septième semaine[4].

La plupart des critiques[5] américaines se montrent positives: Time Magazine décrit que « Grahame-Smith est un excellent auteur avec un réel talent et un sens aigu du rythme », Vanity Fair avoue que « ce n’est pas juste la biographie de Lincoln que nous attendions tous, c’est aussi la plus drôle, pleine d’action et la mieux détaillée sur la Guerre civile américaine. Grahame-Smith pourrait prétendre être le Howard Zinn des histoires alternatives de vampires » et Wired remarque que « Grahame-Smith réalise là un excellent travail, capturant l’esprit de narration, mélangeant les anecdotes historiques réelles avec les notes fictives de son journal secret, mêlant les éléments vampiriques à l’histoire pour la rendre crédible ».

Différents formats[modifier | modifier le code]

Il existe trois formats d'édition différents aux États-Unis, dont l'édition originale est en reliure rigide illustrée de photographies falsifiées ou non, le second en broché réédité en avril 2011 et le dernier en livre audio avec la voix de Scott Holst, comprenant également l'interview de l'auteur.

Adaptation cinématographique[modifier | modifier le code]

20th Century Fox entreprend la production d'une adaptation pour le grand écran, prévue en juin 2012 aux États-Unis. Le Russe Timur Bekmambetov en est le réalisateur sur le scénario de l'auteur Seth Grahame-Smith en collaboration avec Tim Burton et Timur Bekmambetov. Les acteurs ont été choisis, dont Benjamin Walker dans le rôle-titre[6].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) Anonyme, « Abraham Lincoln, Vampire Hunter, by Bogeda Production », sur Abraham Lincoln Performance (consulté le 16 mai 2011)
  2. (en) Anonyme, « An Abandoned Country Estate in Yonkers », sur Scouting New York,‎ 15 avril 2009 (consulté le 16 mai 2011)
  3. (en) Anonyme, « Bestsellers », sur The New York Times,‎ 15 mars 2011 (consulté le 15 mai 2011)
  4. (en) Anonyme, « Bestsellers: Hardcover Fiction », sur The New York Times,‎ 15 mars 2011 (consulté le 15 mai 2011)
  5. Anonyme, « Abraham Lincoln, chasseur de vampires », sur Eclipse,‎ non communiqué (consulté le 15 mai 2011)
  6. Anonyme, « Benjamin Walker sera Abraham Lincoln : Chasseur de Vampires », sur ActuCiné,‎ 28 janvier 2011 (consulté le 15 mai 2011)

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]