Abraham A. Brill

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Abraham A. Brill

alt=Description de l'image Abraham Brill.jpg.


Biographie
Naissance 1874
Décès 1948
Nationalité américain

Abraham Arden Brill (1874-1948) était un psychiatre et psychanalyste américain.

Biographie[modifier | modifier le code]

Abraham A. Brill, selon l'illustration d'un article du New York Times de 1913 : Les rêves des malades sont d'une grande utilité à la cure.

Né en Autriche, il arriva aux États-Unis seul à l'âge de 13 ans. Il étudia à l'université de New York et de Columbia où il reçut son diplôme de médecine en 1903. Après avoir étudié avec Jung en Suisse, il revint aux États-Unis en 1908 où il devint l'un des premiers et des plus actifs sectateurs de la psychanalyse. Il traduisit en anglais la plupart des œuvres importantes de Freud, mais aussi plusieurs ouvrages de Jung. Il pratiquait la psychanalyse tout en enseignant à l'université de New York et à celle de Columbia.

Anecdote[modifier | modifier le code]

Lors d'une discussion avec Bernays, le neveu de Freud, il expliqua à celui-ci que la cigarette était pour les femmes comme le "flambeau de la liberté". Bernays utilisa cette idée au profit d'une campagne de publicité : il envoya un groupe de jeunes mannequins participer à la parade de Pâques de New York (en 1931). Il avertit la presse qu'un groupe de jeunes femmes avait décidé d'allumer la torche de la liberté pour affirmer leur résistance à la domination masculine. À son signal, les jeunes femmes allumèrent toutes leurs cigarettes Lucky strike devant un groupe de photographes ravis du scandale qu'une telle manifestation ne manquerait pas de produire au vu des mentalités de l'époque.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  • Abraham A. Brill, Psychoanalysis: Its Theories and Practical Application (1912)
  • Abraham A. Brill, Fundamental Conceptions of Psychoanalysis (1921)

Liens externes[modifier | modifier le code]