Abouriou

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Abouriou N
Aucune illustration disponible. Vous en avez une ? Importez-là!
Caractéristiques phénologiques
Débourrement 1 jour après le chasselas
Floraison À compléter
Véraison À compléter
Maturité 1ère époque, 1 semaine après le chasselas
Caractéristiques culturales
Port À compléter
Vigueur Moyenne
Fertilité bonne
Taille et mode
de conduite
courte
Productivité Bonne
Exigences culturales
Climatique À compléter
Pédologique À compléter
Potentiel œnologique
Alcoolique À compléter
Aromatique À compléter

L'abouriou N est un cépage d'origine française de raisins rouges.

Origine et répartition géographique[modifier | modifier le code]

Il provient de Villeréal dans le Lot-et-Garonne où il a été signalé à la fin du XIXe siècle. Il pourrait être issu d'un semis naturel. Son nom provient de l'occitan aboriu (précoce).

Il est classé cépage d'appoint en AOC "Côtes du Marmandais". Il est classé recommandé dans près de la moitié de la France. Sa précocité lui a valu un certain engouement avant 1950, mais il n'est aujourd'hui plus guère cultivé que dans son département d'origine. En 1994, il couvrait 500 ha.

Caractères ampélographiques[modifier | modifier le code]

  • Extrémité du jeune rameau à forte densité de poils couchés à liseré rouge.
  • Jeunes feuilles de couleur vertes à plages bronzées.
  • Feuilles adultes, orbiculiares à cinq lobes avec des sinus latéraux assez profonds, un sinus pétiolaire en lyre, des dents ogivales, un limbe bullé et tourmenté, et face inférieure une densité de poils dressés et couchés.

Aptitudes culturales[modifier | modifier le code]

Ce cépage débourre trois jours avant le Chasselas B et sa maturité est de première époque: une semaine après le Chasselas B.

C'est un cépage de vigueur modérée mais fertile même en taille courte. Il peut être cultivé en conditions de cultures limites pour la vigne, raison de son engouement passé.

Potentiel technologique[modifier | modifier le code]

Les grappes et les baies sont de taille moyenne. Il donne des vins très colorés, charpentés, parfois astringents, mais manquant d'acidité.

À cause de sa précocité, il doit être vinifié seul. Très rarement commercialisé en monocépage, il est intéressant en assemblage pour donner de la typicité dans les vins des Côtes du Marmandais.

Synonymes[modifier | modifier le code]

L'abouriou est connu sous les noms de Beaujolais, Early Burgunder ou Early Burgundy, Gamay Beaujolais, Gamay du Rhône, Loubéjac, Malbec argenté, Négret de la Canourgue, Noir hâtif, Pinotou, Plant Abouriou, Précoce Naugé, Précoce Noir, Pressac de Bourgogne

Notes et références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • "Guide des cépages, 300 cépages et leurs vins", Ambrosi, Dettweiler-Münch, Rühl, Schmid et Schuman, éditions ULMER, 1997. (ISBN 978-2-84138-059-6).
  • Pierre Galet: Dictionnaire encyclopédique des cépages Hachette Livre, 1. édition 2000 (ISBN 978-2-01-236331-1)
  • Catalogue des variétés et clones de vigne cultivés en France, édition du Ministère de l'Agriculture et de la pêche, 1994.

Sur les autres projets Wikimedia :