Abigail Masham

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Abigail Masham (née Hill) (1670? – 6 décembre 1734), baronne Masham était une favorite de la reine Anne et la cousine de Sarah Churchill.

Biographie[modifier | modifier le code]

Elle était la fille de Francis Hill, un marchand londonien, sa mère était la tante de Sarah Churchill, plus tard duchesse de Marlborough. La famille tombe dans la pauvreté suite aux spéculations de Francis Hill, Abigail doit donc travailler comme servante chez Sir John Rivers du Kent. Lady Churchill, désormais Lady of the Bedchamber de la princesse Anne, décide alors d'aider sa cousine, probablement plus embarrassée par les conséquences de la situation d'Abigail sur sa propre réputation que par véritable affection. Elle emploie donc Abigail dans son propre ménage, à St Albans. Après l'accession au trône d'Anne, Sarah permet à Abigail d'obtenir en 1704 une place dans le ménage de la reine.

1704 est également l'année ou Anne commence à se lasser des absences fréquente de la duchesse et de ses directives politiques, Sarah étant Whig et Anne Tory. La première faisait régulièrement pression sur la seconde pour qu'elle nomme des ministres Whigs, favorables au duc de Marlborough. La reine n'était cependant pas disposée à abandonner le "parti de l'Église", même pour sa favorite. Elle confiera même au Lord Trésorier Sidney Godolphin qu'elle ne pensait pas qu'elle et Sarah pourraient être à nouveau de vraies amies. Dans ces conditions, il ne fallut pas longtemps à Abigail Hill pour supplanter sa puissante et impérieuse parente dans les bonnes grâces de la reine.

En été 1707, Sarah apprend qu'Abigail s'est mariée en secret à Samuel Masham, un courtisan, et que la reine elle-même y a assisté. Elle constate à cette occasion la proximité de sa cousine avec la reine, ce dont elle ne s'était jusque là jamais aperçue. Abigail était également la cousine de Robert Harley, et après le renvoi de ce dernier, en février 1708, elle l'aide à maintenir ses relations confidentielles avec la reine.

L'importance de son influence sur le reine se mesure en 1710, lorsqu'Anne oblige Marlborough à donner d'importantes fonctions militaires au colonel John Hill, le frère d'Abigail. Sunderland, Godolphin et plusieurs ministres Whigs furent ensuite renvoyé par Lord Bolingbroke et Oxford, sous l'influence d'Abigail.

L'année suivante, la duchesse de Marlborough fut également renvoyée de ses fonctions à la cour. Elle fut remplacée par Abigail en tant que gardienne de la bourse privée. En 1711 les ministres, à cause de la disgrâce de Marlborough et du traité d'utrecht, jugèrent nécessaire de sécuriser leur position à la chambre des lords, avec la création de douze nouveaux pairs. Un d'entre eux était Samuel Masham, le mari d'Abigail. Anne avait cependant montré quelques réticences à donner à sa femme de chambre une position qui l'encouragerait à se rendre moins disponible auprès d'elle.

Après sa dispute avec Oxford, Masham usa de toute son influence auprès d'Anne pour augmenter son mécontentement envers son ministre. L'indécision d'Oxford entre les Jacobites et les héritiers de la maison de Hanovre a probablement renforcé l'opposition de Masham, encouragée par le parti jacobite dirigé par Bolingbroke et Francis Atterbury. Les altercations entre Abigail et le ministre ont lieu même en présence de la reine et, le 27 juillet 1714, Anne finit par renvoyer Oxford de ses fonctions de Lord Trésorier. Il fut remplacé trois jours plus tard par Charles Talbot. La reine meurt le 1er août de la même année et Abigail se retire de la vie publique. Elle meurt le 6 décembre 1734.