Abdul Rashid Ghazi

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Abdul Rashid Ghazi

Abdul Rashid Ghazi (ourdou : عبدل رشید غازی) (né en 1964 - mort le 10 juillet 2007 à Islamabad, Pakistan) était un islamiste radical, ancien modéré[1], tué dans la journée lors de l'assaut de la Mosquée rouge, par les forces pakistanaises. Les circonstances de sa mort sont obscures, selon certaines sources, il aurait été abattu par d'autres rebelles alors qu'il tentait de se rendre aux soldats pakistanais, d'autres témoignages certifient qu'il est mort dans des tirs croisés dans l'attaque de la mosquée, d'autres encore, le disent mort en réalisant un « baroud d'honneur »[2].

Gazi était avec son frère, Abdul Aziz Ghazi, l'un des dirigeants de la Mosquée rouge et il était vice-directeur des Madrasas Jamia Faridia (en) (2500 garçons en 2005) et Jamia Hafssa (en) (3000 filles en 2005)[3].

Gazi a été assigné à résidence en aout 2004, il était accusé par le gouvernement pakistanais d'avoir avec préparé des attaques suicides contre la résidence du général Musharraf, le parlement, l'ambassade américaine et le quartier général de l'armée[3].

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (fr) Article du Figaro
  2. (en) PakistanTimes du 11 juillet
  3. a et b Islamistes comment ils nous voient de Anne Nivat, Ed Fayard