Abdul Rahman Aref

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Abdul Rahman Arif

Abdul Rahman Aref (arabe: عبد الرحمان عارف, également retranscrit Abdul Rahman Arif) (né en 1916 et mort le 24 août 2007 à Amman, Jordanie). Il fut président de l'Irak du 16 avril 1966 au 17 juillet 1968.

Ce soldat de carrière a soutenu le coup d'État militaire mené en 1963 par son frère, Abdel Salam Aref. Son frère l'a nommé chef d'État-major de l'armée irakienne. À la mort de son frère lors d'un accident d'hélicoptère, il est devenu président temporaire de la république irakienne. Mais trois jours plus tard, des chefs militaires l'ont soutenu pour qu'il puisse rester au poste de président.

Il a été nommé président par le Conseil révolutionnaire, globalement et malgré son nationalisme, il a mené la même politique que son frère. Le 16 juillet 1968, alors qu'il dormait, il est renversé par Ahmad Hasan al-Bakr, membre du Parti Baas. Le coup d'État a été accompli après que son ministre de la défense, Hardan Al-Tikriti lui ait téléphoné pour lui annoncer la nouvelle. Après le coup, il s'exile en Turquie.

Il est revenu en Irak en 1979, lors de l'accession au pouvoir de Saddam Hussein. Cependant, il était absent de la vie politique et publique irakienne. Le gouvernement lui a permis de quitter le pays, pour qu'il puisse faire son pèlerinage à La Mecque.