Muscles abdominaux antérolatéraux

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Abdominaux)
Aller à : navigation, rechercher
Henry Gray (1825–1861), « Anatomie du corps humain ».

Les muscles abdominaux antérolatéraux (désignés dans le langage courant par le terme abdominaux ou, plus familièrement, abdos) sont des muscles squelettiques constituant la paroi antérolatérale de l'abdomen. Ils s’étendent du thorax jusqu’au bord supérieur du bassin.

Ils sont au nombre de cinq paires, disposées symétriquement : le droit (anciennement appelé grand droit), l'oblique externe (anciennement appelé grand oblique), l'oblique interne (anciennement appelé petit oblique), le transverse et le pyramidal.

Ils permettent d’effectuer des mouvements de rotation et d’inclinaison. Ils jouent un rôle très important dans l’équilibre du bassin, la posture, la statique de la colonne vertébrale, mais aussi dans l’expiration forcée et la toux en antagonisme direct avec le diaphragme en refoulant le contenu abdominal.

Anatomie[modifier | modifier le code]

Muscle droit de l'abdomen[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Muscle droit de l'abdomen.

Le grand droit se situe à la partie antérieure de l’abdomen. C’est un muscle pair qui est contenu dans la gaine aponévrotique résistante, la gaine rectusienne qui s’entrecroise au niveau de la ligne médiane pour former la ligne blanche (tendue de l’appendice xiphoïde à la symphyse pubienne).

Son origine se fait par trois digitations charnues au niveau des faces externes des côtes 5 et 6 ainsi que sur le 7e cartilage costal et l’appendice xiphoïde. De là, il s’étend verticalement vers le bas (sa largeur étant décroissante de son insertion proximale à son insertion distale), il sera large, aplati et entrecoupé par 4 à 5 intersections tendineuses (celles-ci ne vont pas jusqu’à la face profonde du muscle mais s’insèrent malgré tout sur la gaine rectusienne) dont 3 seront sus-ombilicales. Le grand droit de l’abdomen va ensuite se terminer sur la tubérosité pubienne et la surface symphysaire.

Les grands droits sont au nombre de deux, répartis de part et d’autre de la ligne blanche. Ce muscle sera innervé par les 5, 6, 7, 8, 9, 10, 11, 12e nerfs intercostaux (T5-T12). Il sera responsable de la rétroversion du bassin, si l’on prend le thorax comme point fixe, et de la flexion antérieure du rachis si le point fixe est au bassin.

Muscle oblique externe de l'abdomen[modifier | modifier le code]

Ce muscle couvre le devant et le côté de l’abdomen, du grand droit de l’abdomen jusqu’au grand dorsal (latissimus dorsi).

Il s’attache sur les sept dernières côtes en alternance avec le grand dentelé (serratus anterior) et le grand dorsal (latissumus dorsi), et sur la crête iliaque. Les fibres se terminent sur l’aponévrose du grand oblique et les deux aponévroses du grand oblique se rejoignent pour former la ligne blanche de l’abdomen.

Lorsque les deux côtés se contractent, les muscles fléchissent le tronc. Les fibres sont obliques et entraînent le tronc en inclinaison latérale du même côté et en rotation du côté opposé.

Muscle oblique interne de l'abdomen[modifier | modifier le code]

Situé sous le grand oblique, le petit oblique s’attache en bas sur l’arcade fémorale, sur la crête iliaque et sur l’aponévrose lombaire.

Ses fibres se terminent sur les quatre dernières côtes et sur l’aponévrose du petit oblique. Les fibres se dirigent en éventail et leur action sur un seul côté permet l’inclinaison latérale et la rotation du tronc de côté. Lorsque les deux côtés sont en action et si le bassin est fixe, les petits obliques fléchissent le tronc vers l’avant.

Si le bassin et les vertèbres sont fixes, il est alors muscle expirateur.

Muscle transverse de l’abdomen[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Muscle transverse de l'abdomen.
Le muscle transverse de l'abdomen, ici en rouge.

Le transverse est le muscle le plus profond de l’ensemble des abdominaux. Il est considéré comme un des muscles stabilisateurs du tronc.

À leur origine ses fibres s’attachent :

  • sur la face profonde des sept dernières côtes,
  • sur les cinq vertèbres lombaires,
  • sur la crête iliaque,
  • sur l’arcade fémorale.

Et se terminent sur une aponévrose antérieure qui rejoint celle du transverse opposé au niveau de la ligne blanche de l’abdomen. Les fibres sont à l’horizontale et lorsqu’elles sont contractées réduisent le diamètre de la région abdominale en rentrant le ventre. Le transverse est le muscle qui provoque l’action de tousser.

Muscle pyramidal de l'abdomen[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Muscle pyramidal de l'abdomen.

Le pyramial est un petit muscle inconstant, triangualire, situé en avant du droit abdominal, près du pubis et de la ligne blanche sur lesquels il s'insère.

Culture physique[modifier | modifier le code]

Exercice de renforcement de la ceinture abdominale.

On appelle aussi « abdominaux » les exercices de musculation destinés à muscler ou à faire ressortir les abdominaux . Il y a plusieurs exercices qui peuvent être pratiqués pour augmenter la masse musculaire des abdominaux, comme les redressements ou le pédalo.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]