Abderrazak El Albani (géologue)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Abderrazak El Albani est un géologue, professeur à l'Université de Poitiers. Il effectue ses recherches dans l'équipe HydrASA (Hydrogéologie, Argiles, Sols et Altérations), au sein de l'institut IC2MP, unité mixte de recherche de l'Université de Poitiers et du CNRS (UMR7285).

Biographie[modifier | modifier le code]

Géologue français, né à Marrakech, il a effectué ses études à l'Université de Lille 1. Il a soutenu une thèse de doctorat de géologie et géochimie sédimentaire à cette même université en 1995. Pendant deux ans (1996 et 1998) il a effectué un séjour post-doctoral avec le soutien de la Fondation Alexander von Humboldt à l'université de Kiel, en Allemagne. Il a publié plusieurs articles scientifiques au sujet des Paléoenvironnements, Géobiologie et Diagenèse dans les bassins sédimentaires.

Il intègre ensuite le laboratoire Hydrasa, (Université de Poitiers-CNRS) en 1999. Il est nommé professeur des universités en 2010.

Découverte majeure[modifier | modifier le code]

En 2008, Abderrazak El Albani à la tête d'une équipe internationale a découvert des formes de vie fossiles multicellulaires macroscopiques dans un site fossilifère situé dans la province du Haut Ogooué au Gabon. En juillet 2010, ces travaux de recherche ont fait la couverture de la revue scientifique Nature[1]. L'étude de ses fossiles révèle l'émergence de la vie multicellulaire complexe et organisée dans des roches précambriennes datées de 2,1 milliards d'années[2] La découverte de ces organismes a permis de repousser le curseur de l’émergence de la vie multicellulaire de 1,5 milliard d’années[3],[4] Cette découverte permet également de re-visiter nos connaissances actuelles quant à l’évolution de la biosphère sur Terre au cours de l’histoire de notre planète[5],[6]

Références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]