Abdelrazak el-Restom al-Dandachi

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Abdelrazak El-Restom Al-Dandachi (arabe : عبدالرزاق الرستم الدندشي) était un homme politique arabe dont il était une grande figure du nationalisme durant les années 1930.

Né à Talkalakh en 1899 dans l'actuelle Syrie au sein d'une grande famille féodale, il intégra l'université de Damas en 1927, après des études secondaires à Homs, où il étudia le droit arabe avant de partir pour la Belgique où il prépara un doctorat à l'université de Bruxelles. En Europe, il devint un membre actif de l'association des Étudiants arabes, une organisation politique partisane du nationalisme arabe.

Après son retour en Syrie en 1933, il fonda le 'Osbet al-'Amal al-Qawmi (عصبة العمل القومي) un parti nationaliste arabe dont il devint le premier secrétaire général. Le but du parti était de mettre fin au mandat accordé à la France au Liban et en Syrie par la Société des Nations (SDN) à l'issue de la Première Guerre mondiale. Il organisa des mouvements de grèves générales et appela au boycott de l'administration française.

Le 5 juillet 1935, à l'âge de 35 ans, il trouva mystérieusement la mort à Damas dans un accident de tramway. Certains témoins affirment qu'il fut poussé par des inconnus.