Abdelfattah Kilito

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Abdelfattah Kilito

Description de cette image, également commentée ci-après

Abdelfattah Kilito (Strasbourg, 2010)

Activités universitaire, écrivain
Naissance 10 avril 1945
Rabat (Drapeau du Maroc Maroc)
Langue d'écriture français, arabe
Genres romans, essais
Distinctions Prix du Maroc du livre, prix du Rayonnement de la langue française, prix Sultan Bin Ali al-Oweis.

Abdelfattah Kilito, né le 10 avril 1945 à Rabat (Maroc), est un universitaire et un écrivain marocain.

Biographie[modifier | modifier le code]

Spécialiste des littératures arabes anciennes, professeur à la faculté de lettres de Rabat (Université Mohammed V), il a enseigné aussi à Paris, Princeton et Harvard.

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • Les Séances : récits et codes culturels chez Hamadhânî et Harîrî[1] (Sindbad, 1983) ;
  • L'Auteur et ses doubles : essai sur la culture arabe classique (Le Seuil, 1985) ;
  • L'Œil et l'Aiguille : essai sur 'Les mille et une nuits' (La Découverte, 1992) ;
  • La Querelle des images : roman (Eddif, Casablanca, 1995)
  • En quête (nouvelles, Fata Morgana, 1999)
  • Les Mille et Une Nuits : du texte au mythe : actes du colloque international de littérature comparée : Rabat, les 30, 31 octobre et 1er novembre 2002 (coordination Jean-Luc Joly et Abdelfattah Kilito), Faculté des lettres et Sciences humaines, Rabat, 2005
  • Tu ne parleras pas ma langue (essai traduit de l'arabe par Francis Gouin, Actes Sud-Sindbad 2008)
  • Les Arabes et l'art du récit : une étrange familiarité (Sindbad-Actes Sud, 2008)
  • Dites-moi le songe (Sindbad-Actes Sud, 2010)
  • Je parle toutes les langues, mais en arabe (Sindbad-Actes Sud, 2013)

Honneurs[modifier | modifier le code]

Abdelfattah Kilito a obtenu en 1989 le Prix du Maroc du livre, en 1996 le prix du Rayonnement de la langue française attribué par l'Académie française et en 2007, le prix Sultan Bin Ali al-Oweis.

Notes[modifier | modifier le code]

  1. texte remanié d'une thèse de doctorat de Lettres soutenue à l'Université Paris 3 en 1982 sudoc.abes.fr

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (fr) Abdelhaq Anoun, Abdelfattah Kilito : les origines culturelles d'un roman maghrébin, L'Harmattan, Paris, 2004, 167 p. (ISBN 978-2-7475-6841-8)
  • (fr) Patrice Martin et Christophe Drevet, « Abdelfattah Kilito » in La langue française vue d'ailleurs : 100 entretiens, Tarik Éditions, Casablanca, 2001, p. 71-73 (ISBN 978-9981-1974-7-3)
  • (it) Armando Gnisci (dir.), Poetiche africane : Joseph Ki-Zerbo, N~gu~gi wa Thiong'o, Fatouma Ba, Pedro Miguel, Ali Mumin Ahad, Antjie Krog, Abdelfattah Kilito, Meltemi, Rome, 2002, 164 p. (ISBN 978-88-8353-135-4)

Liens externes[modifier | modifier le code]