Abdelaziz Belkhadem

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Abdelaziz Belkhadem
Abdelaziz Belkhadem
Abdelaziz Belkhadem
Fonctions
Ministre d’État
Représentant personnel du chef de l'État
23 juin 20081er février 2013
Gouvernement Ouyahia VIII
Successeur Khalida Toumi
6e secrétaire général du Front de libération nationale
28 janvier 20051er février 2013
Prédécesseur Ali Benflis
Successeur Amar Saadani
15e chef du gouvernement algérien
24 mai 200623 juin 2008
Président Abdelaziz Bouteflika
Gouvernement Belkhadem I et II
Prédécesseur Ahmed Ouyahia
Successeur Ahmed Ouyahia
Ministre d’État, ministre des Affaires Étrangères
28 août 20001er mai 2005
Président Abdelaziz Bouteflika
Gouvernement Benflis I
Benflis II
Benflis III
Ouyahia III
Ouyahia IV
Prédécesseur Youcef Yousfi
Successeur Mohamed Bedjaoui
Député de Sougueur
Élection 1977
Réélection 1982
1982
1987
1987
1992
Président de l'Assemblée populaire nationale
19901991
Biographie
Date de naissance 8 novembre 1945
Lieu de naissance Aflou, Algérie
Nationalité Algérien
Parti politique Front de libération nationale
Profession Inspecteur des finances
Professeur de lettres arabes

Abdelaziz Belkhadem
Chefs du gouvernement algérien

Abdelaziz Belkhadem (arabe: عبد العزيز بلخادم) (né le 8 novembre 1945 à Aflou dans la wilaya de Laghouat en Algérie), est un homme politique algérien. Secrétaire général du FLN de février 2005 à février 2013. Il a été chef du gouvernement du 24 mai 2006 au 23 juin 2008.

Parcours[modifier | modifier le code]

Diplômé en lettres et en finances, Abdelaziz Belkhadem entame sa carrière professionnelle en 1964 comme inspecteur des finances, puis instituteur. Dès 1972, le président Houari Boumédiène le nomme directeur adjoint aux relations internationales à la présidence de la République.

Au Parlement entre 1977 et 1992[1],[2],[3], il siège en tant que député FLN de la ville de Sougueur dans la Wilaya de Tiaret. En 1984, il fait voter le Code de la famille[4].

Il est nommé en 1988 vice-président de l'Assemblée populaire nationale avant d'en devenir le président de 1990 à 1991 après la démission de Rabah Bitat. De 1991 à 1997, il est membre du bureau politique du FLN et occupe à diverses reprises des postes ministériels : ministre des Affaires étrangères de 2000 à 2005 et ministre d'État et représentant personnel du président de la République de 2005 au 24 mai 2006. Depuis le congrès du FLN de 2005 il est Secrétaire général de ce parti.

Le 24 mai 2006, le président Abdelaziz Bouteflika le nomme chef du gouvernement. Il succède à Ahmed Ouyahia. Le 23 juin 2008, il est relevé de sa fonction. Il est remplacé par le même Ahmed Ouyahia, tandis qu'il redevient ministre d'État, représentant personnel du président de la République. Le 21 mai 2010, il a été reconduit au poste de Secrétaire général du Front de libération nationale (FLN). Contesté, il est destitué de ce poste le 1er février 2013[5].

Mandats[modifier | modifier le code]

Vie privée[modifier | modifier le code]

Depuis quelques années Belkhadem passe toutes ses vacances d'été à la plage de Marsa Ben M'Hidi, ville frontalière avec le Maroc. Il possède une résidence hôtelière dans cette ville.

Annexes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Liste des députés de la 1re législature, 1977-1982
  2. Liste des députés de la 2e législature 1982-1987
  3. Liste des députés de la 3e législature, 1987-1992
  4. Abdelaziz Belkhadem, l'homme de l'ombre - Maghreb Intelligence, 31 mars 2010
  5. Algérie: Abdelaziz Belkhadem destitué de son poste de secrétaire général du FLN RFI, 1er février 2013.

Liens externes[modifier | modifier le code]