Abdel Wael Zwaiter

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Wael Zwaiter, né à Naplouse en 1935 et mort le 16 octobre 1972, est un traducteur palestinien, première cible tuée par Israël lors de l'opération Colère de Dieu à la suite de la prise d'otages des Jeux olympiques de Munich en 1972. Son implication à la prise d'otages reste cependant incertaine.

Biographie[modifier | modifier le code]

Wael Zwaiter est le fils de l'historien Adel Zwaiter. Il étudie la philosophie et la littérature arabe à l'université de Bagdad.

Parlant cinq langues différentes, il s'installe ensuite en Libye, puis à Rome comme représentant du Fatah et de l'OLP et traducteur à l'ambassade libyenne. Pendant son séjour en Italie, il traduit Les Mille et Une Nuits en italien. Il était marié à une australienne et fréquentait la gauche italienne.

En août 1972, il est interrogé par la police italienne à la suite d'une attaque menée par le groupe palestinien Septembre noir, mais il est libéré. Il est suspecté par le Mossad d'être à la tête de Septembre noir à Rome, et il est mis sur la liste des personnes à éliminer après la prise d'otages des Jeux olympiques de Munich. La nuit du 16 octobre 1972, deux agents israéliens l’exécutent de 12 balles à l'entrée de son immeuble.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Janet Venn-Brown: For a Palestinian: A Memorial to Wael Zuaiter (1984) ISBN 978-0-7103-0039-3
  • Walid Khalidi (1984): Before Their Diaspora: A Photographic History of the Palestinians, 1876-1948, Institute for Palestine Studies. ISBN 978-0-88728-144-0
  • Nico Perrone: In memoria di Wael e di Nablus, il manifesto (journal), Rome, 9 septembre 1993
  • Janet Venn-Brown: Per un palestinese. Dediche a più voci a Wael Zuaiter, Rome, 2002 ISBN 8880220896

Articles connexes[modifier | modifier le code]