Abdel Rahman El Bacha

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Abdel Rahman El Bacha

alt=Description de cette image, également commentée ci-après

Abdel Rahman el Bacha lors d'un concert au théâtre St Victor-Mutualité à Paris, le 2 mars 2006

Nom de naissance Abdel Rahman Hafiann
Naissance 23 octobre 1958 (55 ans)
Beyrouth, Drapeau du Liban Liban
Activité principale Pianiste
Formation Conservatoire de Paris
Maîtres Zvart Sarkissian
Récompenses Concours musical international Reine-Élisabeth-de-Belgique

Abdel Rahman El Bacha est un pianiste français d'origine libanaise né à Beyrouth le 23 octobre 1958.

Biographie[modifier | modifier le code]

Ses deux parents sont musiciens. Il commence ses études de pianiste et de pédagogue en 1967 avec Zvart Sarkissian, pianiste arménienne, elle-même ancienne élève de Marguerite Long et de Jacques Février. En 1974, il rentre au conservatoire de Paris. Il en sortira avec quatre premiers prix (piano avec Pierre Sancan, musique de chambre, harmonie et contrepoint). En 1981, il obtient la nationalité française et vit dès lors majoritairement à Paris.

En 1983, son premier disque, consacré aux premières œuvres de Prokofiev, obtient le Grand Prix de l'Académie Charles Cros. Il le reçoit des mains de Madame Serge Prokofiev.

Il est particulièrement reconnu pour les qualités émotionnelles de son jeu. Son répertoire va de Johann Sebastian Bach à Sergueï Prokofiev. Deux compositeurs lui tiennent à cœur : Chopin et Beethoven

Abdel Rahman El Bacha est actuellement Maître en résidence à la Chapelle Musicale Reine Elisabeth à Waterloo, Belgique. Il met ainsi son talent au service des jeunes pianistes étudiant à la Chapelle.

le 17 mai 2014, Abdel Rahman El Bacha est devenu le parrain de l'école de musique ''la clé de sol'' de l'île de Noirmoutier et à cette occasion, a reçu, du Maire de Noirmoutier, la médaille du citoyen d''honneur de la ville.

Récompenses et prix[modifier | modifier le code]

Il a remporté le Concours musical international Reine-Élisabeth-de-Belgique en juin 1978 à l'unanimité.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Discographie[modifier | modifier le code]

  • Serge Prokofiev : Les deux sonates pour violon et piano, avec Gaetane Prouvost, violon (UMiP, 1986)

.

Liens externes[modifier | modifier le code]