Abd al-Rahman ibn Abd Allah al-Rhafiqi

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Abd al-Rahmān.

Abd al-Rahmân ibn Abd Allah al-Ghâfiki (mort en 732) également orthographié Al-Haytham ibn Ubayd al-Kilabi, et dont le nom est parfois francisé en Abdérame, était un général omeyyade, émir de Cordoue et gouverneur d'Al-Andalus en 721, puis de 731 à sa mort.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il participa à la conquête musulmane de la péninsule ibérique entre 711 et 714 et à plusieurs expéditions militaires contre les poches de résistance chrétiennes dans les Asturies entre 730 et 731; il réussit à apaiser plusieurs révoltes en Espagne. En 730, il envoya l'un de ses généraux, Gedhi-Ben Zehan, contre Munuza, gouverneur musulman du Nord de l'Hispanie résidant à Llivia qui s'opposait à son pouvoir central de Cordoue. D'après certains chroniqueurs Arabes de l'époque, le général Abd al Rahman était une personne très aimée par son peuple et ses soldats.

Après l'échec subi par les musulmans devant Toulouse en 721, le wali d'Al-Andalus nomma le général Abd al-Rahman à la tête des troupes berbéro-musulmanes, celui-ci traversa les Pyrénées à la tête de son armée et pénétra en Aquitaine où il infligea au duc Eudes une défaite à la bataille de Bordeaux. Arrêté dans sa chevauchée par les troupes de Charles Martel, le général trouva la mort au cours de la bataille de Poitiers.