Abd al-Kader al-Husseini

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Abdel Kader al-Husseini

Abd al-Kader al-Husseini (عبد القادر الحسيني, également orthographié Abdel Kader al-Husseini) (Jérusalem, 1907-1948) était un nationaliste et combattant palestinien. Durant la Guerre de Palestine de 1948, il dirigea la Jaysh al-Jihad al-Muqaddas jusqu'à sa mort le 8 avril 1948 lors de l'opération Nahshon. 'Abd-al-Ra'uf al-Qidwa Husseini, un parent lointain (plus connu sous le nom de Yasser Arafat) aurait combattu à ses côtés et aurait été son secrétaire personnel[réf. nécessaire].

Biographie[modifier | modifier le code]

Husseini est né à Jérusalem et il est originaire du quartier al-Husseiniya. C'est le fils de Moussa Qassem al-Husseini qui a occupé le poste de maire de la ville de Jérusalem à partir de la première guerre mondiale jusqu'en 1920. Il effectue ses études secondaires au lycée Rawdhit al-ma'rif puis rejoint la faculté des arts et des sciences de l'université américaine de Beyrouth de laquelle il fut expulsé à cause de ses engagements nationalistes et son refus des prédications chrétiennes. Il devient ensuite titulaire d'un diplôme de chimie à l'université américaine du Caire où il a organisé le congrès des musulmans instruits. À l'université américaine du Caire il a essayé de cacher ses engagements pour pouvoir être diplômé.

Après ses études, il travaille pour les britanniques. Il se marie en 1935 et aura 4 enfants. En 1936, il prend le maquis dans la région d'Hébron pour mener les combats arabes pendant la Grande Révolte arabe.

Les britanniques l'exilent en 1938, mais il parvient à s'échapper pour gagner l'Irak et pour participer au coup d'État mené par des officiers nationalistes du Carré d'Or. Après l'échec du coup d'État de Gaylani, il gagne l'Égypte en 1946.

Il revient en Palestine pour mener l'Armée de la Guerre-sainte en janvier 1948 et organise le siège de Jérusalem. Il trouve la mort le 8 avril 1948 lors d'une bataille pour la prise de la colline de Qastel. Cette fin glorieuse en a fait un des héros du best-seller O Jerusalem et du film qui en a été tiré.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]